⁂ Dans la brume

Sortie : 4 avril 2018 (cinéma)
Nationalités : Français, Québécois
Réalisateur : Daniel Roby
Genre : Science-Fiction, Survie
Durée : 1h29

Acteurs/actrices (rôle): 
Romain Duris (Mathieu) ; Olga Kurylenko (Anna) ; Fantine Harduin (Sarah) ; Michel Robin (Lucien) ; Anna Gaylor (Colette)...


Synopsis :
Le jour où une étrange brume mortelle submerge Paris, des survivants trouvent refuge dans les derniers étages des immeubles et sur les toits de la capitale. Sans informations, sans électricité, sans eau ni nourriture, une petite famille tente de survivre à cette catastrophe... Mais les heures passent et un constat s'impose : les secours ne viendront pas et il faudra, pour espérer s’en sortir, tenter sa chance dans la brume...


AVIS  :
Après avoir vu la bande annonce, je me suis dit pourquoi ne pas aller voir ce film français. Je suis très réticente concernant les films français. C’est classé dans la science-Fiction mais j’ai un doute. J’avoue que je n’arrive pas à le classer. En tout cas, ce film est une belle surprise !

Un père revient du Canada pour trouver un traitement pour sa fille, Sarah, qui vit dans une bulle. Elle habite chez sa mère, enfermée dans cette une bulle. D’un coup, après être commencé à suivre leur histoire et leur vie, un gros tremblement de terre arrive suivi d’une brume sortie des entrailles de la terre. C’est la panique. Objectif : monter le plus haut possible pour ne pas être dans la brume. En plus, comme leur fille est enfermée dans cette bulle où l’électricité n’est plus et qu’elle marche sur batterie, ses parents vont tout faire pour qu’elle survive. Plus d’électricité. Plus de vivres. Aucuns secours. Une ville s’éteint. Et si le meilleur moyen de survie est de s’aventurer dans la brume ?

En parallèle de cette énigmatique brume, une course contre la montre pour sauver Sarah est déclenchée. Ayant une maladie, elle ne peut pas vivre à l’extérieur. Ses parents, Mathieu (alias Romain Duris) et Anna (Olga Kurylenko), vont se débrouiller comme ils le peuvent. Il y a beaucoup de questionnement sur cette brume fatale. Qu’est-ce qui s’est passé pour que cette brume vienne à la surface ? Qu’est-elle vraiment ? Beaucoup de questions sans véritablement de réponse. L’objectif du film, même dans ce contexte brumesque, c’est la petite famille ainsi que leurs voisins.

C’est un film assez prenant. Je m’aventurais avec eux dans cette brume, me poser des questions également. Évidemment, des petites choses vont leur arriver, ça rend le film plus vivant et même sans ça, je trouve que c’est un film prenant, réaliste. Nous sommes dans un film catastrophe mais ça ne se ressent pas. Ça bouge. C’est réel. Ce n’est pas surjoué, les personnages sont dans leur capacité (le père je me posais des questions). Ils sont dans leurs éléments. C’est vraiment appréciable. Ils essayent, testent. J’étais dedans, faut le dire. On s’identifie aux personnages. Ce n’est pas ennuyeux une seule seconde. Le suspense est maîtrisé avec un rythme soutenu. Il y a des petites scènes qui baissent le niveau avec leurs particularités mais c’est agréable de suivre ces personnages et ce qui les entoure. Qu’est-ce qu’il se passerait si il y a plus d’électricité dépendante de la vie des gens ?

Juste la fin, pourquoi ? Je me demandais si ça allait finir comme ça, ça n’a pas raté. C’est ironique et en même temps, ça gâche un élément de l’histoire.

Dans l’ensemble c’est un très bon film français (c’est moi qui dit ça ? o_o). Il y a tous les ingrédients pour plaire avec une brume bien mystérieuse et un scénario de survie qui nous touche. En plus, le suspense est tout au long du film. Ça, c’est chouette ! 

Commentaires