Sang de lune, de Lincoln Child

Éditions : Pygmalion
Collection : /
Auteur : Lincoln Child
Couverture :  /
Parution : 18 Avril 2018


Résumé :
Quinze années se sont écoulées depuis que Jeremy Logan est venu dans les Aridondacks, ce massif cristallin au nord-est de l’état de New-York. S’il est de retour dans cette région solitaire, c’est pour y terminer un livre au calme.
Malheureusement, son isolement est interrompu par la découverte sinistre du corps d’un randonneur atrocement mutilé. Aucune bête sauvage des environs n’aurait été capable d’un pareil carnage…
Prêtant main forte aux gardes forestiers, notre « énigmologue » se rend vite compte que les riverains ne manquent pas de suspects. Mais les choses se corsent lorsque les légendes du coin viennent compliquer son enquête : des loups-garous peuvent-ils réellement rôder dans ces bois ?


AVIS  :

Jeremy Logan, est revenu dans les Aridondacks, après 15 ans d’absence, pour finir son livre.  Alors qu’il voulait s’isoler dans cet endroit paisible, un ancien ami de l’université, vient lui demander son avis sur les meurtres récemment qui ont eu lieu dans ces hectares de nature sauvage.

J’ai mis un peu de temps à lire ce roman car ce n’était la bonne période. N’empêche, c’est une agréable surprise pour se détendre. Certes, il y a cette petite tension, des évènements étranges et tout ce mystère autour des habitants en particulier sur une famille. J’avais l’impression d’être retiré du monde. En lisant, on apprend que Jeremy Logan est « énigmologue » et que d’autres romans sur ses aventures sont sortis. Ce qui n’est pas dérangeant pour ce roman. Je pense que les livres sont indépendants mais c’est à confirmer. Les chapitres sont courts et l’écriture est facile à lire. Ça nous propulse dans cette enquête lente mais sûre. 

Sous ces airs, de corps atrocement mutilés, où le doute sur un animal non humain est bien présent, on se demande si un loup garou rode dans les bois. Le brin de fantastique fait qu’on s’interroge sur les origines d’une telle créature, sur l’origine des meurtres. À force de tourner les pages après un début lent puisque tout doit se mettre en place, j’ai passé un agréable moment à lire les éclaircissements et sur l’énigmatique de la nature. 😉 L’enquête s’accélère et se conclut rapidement. Dans un sens c’est dommage, car ça fait court, et dans un autre sens, ça redonne une impulsion à ce roman. Comme ça s’accélère, je n’ai pas pu lâcher le roman avant la fin. Et encore, il y a cette touche de « non fini ». 
Les premières pages (moins de la moitié du livre) nous font tâtonner cette histoire, et cette aura autour de cette ville. Ensuite, les évènements se précipitent et lors l’apparition de personnages, on se doute de quelque chose. C’est vrai que je n’ai pas ressenti la tension palpable qu’il y a lors de ce genre de livre. C’est surtout cette sensation d’incompréhension de ce qu’il se passe avec ces meurtres, rajouté à celle de dissimulation, à cause de vieux village perdu au fin fond de la nature, de secrets et de rumeurs. D’habitude j’ai plein d’émotions et de sentiments qui remplissent mon cerveau, pour le coup, c’était un peu le silence. Avec tout de même cette curiosité pour les meurtres et l’endroit. C’est grâce aussi à tous les petits éléments du roman. Concernant le dénouement et les explications, je dois dire que j’ai adoré. Je ne sais pas si c’est vrai ou si c’est faux mais je vais aller me renseigner. C’est plutôt vers la fin où l’inquiétude vraiment s’est manifestée (et un moment donné quand le contexte l’a permis).

Les personnages sont réalistes pour les uns, clichés pour d’autres et énigmatiques pour certains. Jeremy, dit Logan, est une personne empathique qui ressent énormément les émotions des autres. Se retrouver face à cette atmosphère malsaine et pesante, ne sera pas complaisant pour lui. Logan, est quelqu’un de calme et qui raisonne fortement. Étrangement l’impression de calme du roman doit se dégager de lui et se répercuter sur nous lecteur·rices. Un personnage m’a un peu « énervé » de son comportement, cet air de « pitié ». 
Le plus est l’explication du titre VO. C’est bon à savoir !


« Sang de lune » m’a fait passer un agréable moment de lecture. Le début était plus difficile, tout doit se mettre en place puis cette accélération vers la fin que ça soit les explications et la conclusion. Une lecture détente me concernant, entouré de ce mystère autour des meurtres et des Aridondacks. 

Commentaires