Les Autres, étape 1 : Le Survivant de Sandra Moyon


Editions : Plume Blanche
Collection : Plume Noire
Autrice : Sandra Moyon
Couverture : Mina M
Parution : Septembre 2017


PUTAIN LE KIIIIIIFFE !
Parqués entre des murs et des clôtures, les Hommes survivent comme ils le peuvent.
Arrivés en bas de la chaîne alimentaire, ils sont épargnés grâce à l’Accord :
tous les trimestres, des fourgons d’êtres humains sont offerts aux Autres afin de les nourrir.
Mais comment choisir qui doit vivre et qui doit mourir ? 
La règle est pourtant simple : seuls les délinquants sont envoyés de l’autre côté du mur, dans la Fosse. 


J’ai adoré ce premier tome. Je l’ai dévoré ! Je n’ai pas pu lâcher le roman tellement qu’il est prenant.
Soen, un adolescent de 17 ans, pour qui la vie n’est pas chose aisée, essaye tant bien que mal de vivre. Il est dans un monde dystopique, où terreur est synonyme de liberté, de société et de gouvernement. Les Humains sont enfermés entre des murs. Il y a un Accord entre les Humains et les Autres, des créatures sanglantes et mystérieuses : des humains sont offerts aux Autres en guise de nourriture.
Appétissant, n’est-ce-pas ? Hakuna Matata.

Ce premier tome nous met les bases, les toutes petites bases de l’histoire. On se laisse happer par la découverte de cet univers et de ses personnages, particulièrement notre protagoniste, Soen.
Le point fort de l’histoire est son personnage. Ce n’est pas courant d’avoir en principal, un homme, avec ce lourd bagage psychologique. Je parle bien avec un seul point de vue. Pas comme dans certaines romances, merci. ^-^
Bref, Soen est une victime. C’est une personne brisée, meurtrie et maltraitée. Il est attaché autant qu’il hait son bourreau. Il a peur. Il se soumet pour survivre. Il en a conscience et pourtant, parfois, pas du tout. C’est une personne sur ses gardes, terrorisée et qui a heureusement deux personnes qu’il aime sinon il aurait déjà sombré. Il a vraiment la psychologie des victimes de violences domestiques, de celles qui sont maltraitées. C’est super bien retranscrit, tellement que j’avais les larmes aux yeux devant son désarroi, son chagrin, sa peur, ses pensées, sa « culpabilité » alors qu’il n’a rien à se reprocher. Il est confus, perturbé. Il a cette quête de liberté mais il est toujours attaché à cette part de lui anéantie ce cet environnement violent. On aimerait aller dans le roman et le serrait contre soi pour le soulager. Cet être fort et fragile qu’on a envie de protéger de sa tante, Judith. Elle, j’avais envie de la faire souffrir et de la buter. =D 😍
Deux personnes que j’aime énormément sont Lucas et Josh. *-* Ils sont importants dans la vie de Soen. Ils apportent du réconfort, de la paix. De l’amour surtout.

L’histoire est pour le moment assez simple. Ce qui m’a un peu déçue, sont les Autres. Je pensais que c’était d’autres créatures. C’est vrai que nous les survolons, ici, peut-être que je serai surprise par la suite des événements. J’ai vraiment été happée par cette histoire. Doucement et violemment, dans un aspect psychologique, nous rentrons dedans. On découvre les personnages et petit à petit ce monde est révélé. Pas tout, juste ce qu’il faut pour nous maintenir éveillé de ce côté. Il y a des éléments prévisibles dans ce genre de roman. C’est classique dans le sens où on s’y attend. Après faut juste voir la suite des péripéties qui pourraient me faire changer d’avis sur ce dernier point.
L’histoire est entraînante. Je vous l’ai dit, je n’ai pas pu lâcher le roman, ni quitter Soen. J’imaginais très bien les scènes décrites. J’enrageais face à certaines. J’angoissais face à d’autres. Jouissif pour une et pleine de larmes pour des passages. Au fur et à mesure, des rebondissements nous surprennent, des questions fusent et parfois on devine. J’étais plongée dedans et j’attends qu’une chose, la suite et ses mystères révélés. Et oui, c’est tout de même bien mystérieux avec son petit lot de suspense. La suite va-t-elle être avec des thématiques vues et revues ? Ce n’est pas dérangeant si celle-ci est comme ce premier tome addictif, émotionnel, fascinant et passionnant.
C’est plus tant la psychologie de Soen et ses pensées que les Autres pour ce premier tome. Il faut bien comprendre son fonctionnement, son évolution, son désarroi… Comment il fait face à toutes ces souffrances ? Arrivera-t-il à accepter cette violence, à mettre des mots dessus ?
La psychologie de Soen est vraiment captivante, ne vous méprenez pas néanmoins j’attendais de connaître davantage les Autres. Ces créatures terrorisantes et effrayantes pour ce monde. La fin nous laisse plein de questions en tête. J’avais même le sourire au coin. Je dois être maso. Quels secrets se cachent derrière ce mur et derrière le chef des humains ? Quel est le vrai sens de l’Accord ? Des questions qui me titillent depuis le début du roman. Je suis fébrile de lire la suite pour tout savoir. J’espère qu’elle se fera dans l’originalité. C’est possible que je me trompe totalement. Ha ha.

L’autrice, Sandra Moyon, a une écriture fluide et entraînante qui nous transporte du début à la fin. La couverture reflète le roman, elle est sublime et terrifiante. J’aime beaucoup ce que fait Mina M. Cette main me dit : coucou, je vais t’attraper. *-* Glourps.



C’est un premier tome captivant, mystérieux et sombre. Un protagoniste attachant, fragile et fort qui nous touche énormément. Une histoire qui m’a conquise dès la première page et que nous ne lâchons pas une fois terminée. Nous apprenons un peu de cet univers, juste ce qu’il faut pour affamer notre curiosité. La suite se fait pressente.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy