Nos chemins de travers, de Georgia Caldera

Editions : J'ai Lu 
Collection : Best
Autrice : Georgia Caldera
Couverture : ?
Parution : 7 Juin 2017
COUP DE CŒUR !
« Je m’étais juré que, s’il ne devait y en avoir qu’une parmi toutes les autres, ce serait elle. Et cependant, ce jour-là… »
Depuis des années, Louis et Emma se côtoient sans vraiment se connaître. Au lycée, au centre équestre, et même à la fac, il est ce garçon populaire, star des concours et de sa promo, pour qui toutes les filles craquent en dépit de son arrogance. Timide et réservée, Emma, elle, n’a qu’un objectif : passer inaperçue. Leurs rapports se résument donc à une ignorance cordiale jusqu’au jour où Louis décide d’humilier publiquement la jeune femme.
Mais un tragique accident va remettre les compteurs à zéro. Après avoir mordu la poussière, Louis se heurte à une solitude cruelle et inattendue, qui lui montre la réalité sous un tout autre jour.
Emma sera-telle prête, elle aussi, à reconsidérer son jugement pour l’aider à se relever ?


Emma et Louis  se côtoient sans vraiment se connaitre. Louis l’a humilié publiquement. Pourtant après un accident grave, ils vont devoir se « rapprocher » malgré eux. Les personnalités se révèlent. Entre la maison de Louis, la fac et le centre équestre ils vont devoir jongler.

Emma est timide, repliée sur elle-même.  C’est une personne qu’on a insultée sur son physique, une partie de sa vie. Elle va trouver la force de se révéler en présence de Louis car elle le déteste, enfin c’est plutôt entre la « haine » et « l’amour ». Elle est en pleine contradiction. Elle se sent laide, trop grosse… elle est complexée par ses rondeurs, ses formes. Elle devrait être elle-même et non ressentir de l’amertume, du dégoût contre elle et laisser les stéréotypes et les préjugés derrière elle. Emma a toujours été seule et ne sait absolument pas comment s’y prendre dans une quelconque relation. Elle est mignonne.  Petit à petit, la jeune femme timide va s’affirmer, va prendre un peu plus confiance et sortir un peu de sa réserve. Malgré son évolution, Emma a toujours ses pensées qui l’empêchent d’avancer et de vivre pleinement sa vie.
Louis est un jeune homme plein d’arrogance, calculateur, méprisant, hautain et pourtant c’est un être brisé, perdu. Sa carapace qu’il s’est forgée et les barrières qu’il a dressées se sont subitement écroulées. Il doit mettre des mots sur des sentiments, sur ses émotions, ses pensées.
Le journal d’humeur permet de mieux le comprendre mais surtout de voir son évolution. Louis s’est construit cette carapace sans état âme, sans émotion, égoïste en mettant un masque érigé contre lui-même et le reste du monde pour ne pas souffrir ni ressentir. Le fait qu’il y ait eu l’accident et de mieux connaitre Emma va bouleverser sa conception, son mantra. Cette faille qui grossit de plus en plus va le déstabiliser et lui faire revenir, ressentir, refluer des sentiments anciens,  oubliés. Il va être submergé par ses pensées négatives et ses « nouvelles » pensées positives. Il va voir une nouvelle conception de la vie. Son journal est vraiment magnifique. C’est un être impatient. Je ne l’aimais pas au début, à cause de l’accident, même si j’allais l’apprécier par la suite.

Ce premier tome (c’est bien un tome 1) se concentre sur la relation entre Emma et Louis particulièrement sur sa construction, son évolution avec leurs problèmes respectifs qui l’entravent. La relation se façonne au fur et à mesure. Elle prend son temps. C’est tout de même en surface mais tout en étant travaillé.  Il ne fait pas oublier les caractères de nos protagonistes et surtout l’humiliation publique d’Emma part Louis. Ils se complètent, s’apprivoisent, se cherchent, apprennent l’un de l’autre.
C’est une belle romance. Une histoire en douceur et explosive. Des joutes verbales drôles et poignantes. Une haine qui laisse place à l’amour dans ce kaléidoscope émotionnel, confus, douloureux et bouleversant. Des petites révélations sont faites. Beaucoup de zones d’ombres complètent cette relation. Il y a toujours beaucoup de mystères sur le passé de Louis par exemple ou encore Emma qui n’a toujours pas confiance en elle, enfin qui commence en tout cas. Une touche d’équidés qui me fait super plaisir. J’aime beaucoup les dadas. Hi hi
Cette fin. BORDEL. C’est monstrueux. Oh le bordel. La réflexion que je me suis faite. Y quelqu’un qui va devoir ramper. Qu’est-ce que nous réserve la suite ???
Georgia Caldera a une plume magnifique. Elle sait manier les mots avec un vocabulaire soutenu, choisi qui nous transporte à chaque fois. L’autrice retranscrit les émotions,  les troubles, l’émoi et les personnalités des personnages principaux avec brio. Je ne me lasserais jamais de ses romans. Elle arrive avec justesse à décrire ce tourbillon d’émotions.

Ce premier tome est un yo yo entre tourment et douceur. Nos deux protagonistes souffrent avec leurs problèmes respectifs. La plume de Georgia retranscrit limite à la perfection toute cette panoplie émotionnelle. Des personnages travaillés, plein de souffrance évoluant doucement surement de la « haine » à l’amour. Une fin horrible et vivement la suite !!! 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy