Jumping, tome 1 de Asahi Tsutsui

Editions : Akata
Collection : M
Type : Shôjo, Josei
Scénario : Asahi Tsutsui
Dessin : Asahi Tsutsui
Parution : 6 Juin 2017
À cause de son écriture très peu soignée, Ran a toujours été la risée de ses camarades de classe. Et pour ne rien arranger, depuis qu’elle a raté ses examens d’entrée à l’université, la jeune femme vit enfermée chez elle, ne sachant plus quoi faire de sa vie. Heureusement, Sayuri, sa seule véritable amie, décide de l’embarquer de force à Aomori, région plus reculée du Japon, où elle fait ses études. Elle y fréquente notamment le club équestre, en parallèle de ses études. Au contact des membres du club d’équitation, mais aussi des chevaux, Ran va, malgré son manque d’assurance, retrouver goût à la vie !


J’ai vu que ça parlait d’équitation, je n’ai pas cherché à comprendre, j’ai pris directement le manga. Le bonus, c’est la foi inébranlable que les chevaux ont pour donner le sourire aux gens.


Ran a raté les examens pour rentrer à l’université. Elle se terre chez elle, enfin chez ses parents, mais c’est chez elle aussi. Son amie, lui dit de venir la rejoindre à Aomori. Ran va alors aller la rejoindre et exploiter à tâtons la petite étincelle d’intérêt qu’elle avait en elle qui ne demande qu’à s’émerveiller.
Quoi de mieux les chevaux pour prendre de l’assurance ? Et les personnes autour d’une même passion ?

Ce premier tome nous montre une petite base de l’histoire. Il nous montre des personnages timides, repliés sur eux-mêmes et en même temps des joyeux invétérés. En plus, c’est bourré d’humour. Qu’est-ce que j’ai ri mais tellement ri face aux répliques des personnages. Une petite romance s’installe tranquillement. Elle n’est pas trop mise en avant et ce n’est pas gênant, c’est même agréable. Le premier tome se concentre vraiment sur la présentation des personnages, de leurs vies au club équestre et aussi, la relation avec les chevaux et entre les humains. Et le bonus, miam !
Les chevaux sont bien présents et le monde équestre fait partie intégrante de cet univers. Il n’est pas survolé, nop, il est exploité. Un plaisir.

Ran est une jeune femme timide, repliée sur elle-même, qui a peur de l’inconnu préférant rester planquée chez elle que le temps passe tellement elle n’a aucune confiance en elle et qu’elle rate/gâche beaucoup de choses. Pourtant Ran, va prendre les taureaux par les cornes pour aller rejoindre sa seule et unique amie et faire plus connaissance avec les chevaux et y faire des rencontres.
D’autres personnages font leurs apparitions qui vont aider Ran, notamment les membres du club. Je n’ai pas envie d’en dévoiler davantage. Certains n’ont pas autant de problèmes que Ran mais ça s’en approche. =)


Ce premier tome a tout pour plaire. Il parle de réinsertion, de s’ouvrir à d’autres personnes, d’apprendre à avoir confiance en soi. Les chevaux sont mis en avant mais surtout la relation que les humains peuvent avoir avec eux. Du début à la fin, j’étais complètement dedans et en plus c’est bourré d’humour pour alléger l’atmosphère mais également la marque de fabrique de ce premier tome. Vivement la suite !!

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy