⁂ La Momie


Sortie française : 14 Juin 2017
Réalisé par : Alex Kurtzman
Nationalités : Américain.
Genre : Fantastique, Aventure, Epouvante-horreur
Distribution : Acteur (rôle)
Tom Cruise (Nick Morton) ; Sofia Boutella (Ahmanet) ; Annabelle Wallis (Jenny Halsey) ; Jake Johnson (Chris Vail)...


Synopsis : 

Bien qu’elle ait été consciencieusement enterrée dans un tombeau au fin fond d’un insondable désert, une princesse de l’ancienne Égypte, dont le destin lui a été injustement ravi, revient à la vie et va déverser sur notre monde des siècles de rancœurs accumulées et de terreur dépassant l’entendement humain. Des sables du Moyen Orient aux pavés de Londres en passant par les ténébreux labyrinthes d’antiques tombeaux dérobés, La Momie nous transporte dans un monde à la fois terrifiant et merveilleux, peuplé de monstres et de divinités, dépoussiérant au passage un mythe vieux comme le monde.


La bande annonce et le speech me donnait envie de le voir. A force de la revoir ou voir des nouvelles images, j’avais peur que ça ne me plaise pas et que ça soit trop gros, trop impressionnant et complètement raté. Pas du tout, j’ai beaucoup aimé à part vers la fin qui m’a gâché mon plaisir. N’empêche, la bande annonce ne reflète pas vraiment le film.

Avant toute chose, ne voyez pas un chef d’œuvre mais juste un film divertissant où on passe un bon moment (bon OK, ça dépend qui).
On fait d’abord un voyage dans l’Histoire remplie de légende, de mystère et de magie. On se demande le lien entre le Moyen Age, et l’Egypte Antique. Sans rire quel est le lien ? Qu’est-ce qu’il va se passer à notre présent ? Le début est assez énigmatique, mystérieux… tout ce que j’aime.
Nick Morton et son acolyte Chris Vail, membres de l’armée américaine et voleurs d’objets et bijoux archéologiques à temps partiel voire temps plein, sont dans un village rempli d’insurgés et découvrent par hasard, la prison de la Princesse Ahmanet en Irak. Hein ? Une prison d’une princesse égyptienne en Irak ? Comment est-ce possible ? Ne vous inquiétez pas c’est bien expliqué dans le film !

Nick Morton (Tom Cruise) est égoïste, voleur, regarde que sa pomme et veut se faire du blé. Il est dans l’armée américaine. Tom Cruise ne joue pas un individu trop fort, warrior qui va tout démonter Nop c’est un personnage qui évolue mais aussi à besoin malgré tout de sa propre liberté. Il change mais certains pions de sa personnalité reviennent au galop. 😜
Chris Vail (Jake Johnson) m’a fait délirer. MDR. 
Jenny Halsey (Annabelle Wallis) est une archéologue qui semble avoir du caractère au début mais perd son charme au fil des minutes pour arriver à une nunuche chiante, agaçante et énervante. J’avoue que je ne l’ai pas compris. On  voit qu’elle veut sauver Nick puis après, c’est « je ne bouge pas ». Pour sa défense, elle a peur mais bref, elle ne servait à rien. Je préfère un personnage pleurnichard, et demoiselle en détresse totale qu’une demoiselle en détresse complètement chiante et limite non indépendante.
La Momie, alias Princesse Ahmanet (Sofia Boutella) assez convaincante mais à la fin une idiote. Ça m’a gâché le film sérieux ! Cette princesse est déterminée, vengeresse, ambitieuse, jalouse, et voire un peu trop confiante. Dommage qu’on la range au rang de femme super méga jalouse et non à cette princesse rempli de vengeance et de pouvoir. Ça gâche l’ambiance. Ça démarrait super bien, princesse qui sent son trône s’éloigner fait tout pour le récupérer à femme stéréotypée naïve. Amoureuse peut-être mais naïve et stupide. Je l’imaginais plus badass. Oops. Un petit mot sur l’actrice qui a joué super bien. Ça change vraiment de ses autres films ! Juste parfois le plan sur la grandeur d’un tel personnage ne le faisait pas trop visuellement. Hi hi hi

Passons à l’histoire qui est certes classique néanmoins elle fonctionne. On laisse le temps aux explications, à nos réponses aux questions de logiques avec des éléments qui attisent notre curiosité. Ce n’est pas un casse-tête, je me suis laissée aller dans le film. Ça monte en crescendo. Il n’y a pas vraiment de longueur mais je redoutais que la scène finale ne soit pas à la hauteur. Il faut laisser le temps que l’histoire se mette en place, qu’on apprenne à connaître cet univers avec ses personnages, son folklore (enfin une partie) pour arriver petit à petit à cette évolution scénaristique assez fiable.
Le côté monstre avec une figure assez connue de la littérature m’a bien plu. Le Cabinet des Curiosités installe l’histoire de ce nouvel univers crée par Universal Pictures, le Dark Universe. Le problème c’est qu’ils montrent un monde où le Mal est présent mais surtout que limite tout est noir ou tout est blanc… je ne suis pas très fan du concept. Ah ouais, et l’explication d’où vient le Mal, certes je n’ai pas trop compris, on peut avoir plusieurs points de vue mais c’est trop simple, trop facile, trop « manichéen ».
Comme j’ai dit quelques mots sur l’entrée dans ce nouvel univers, je retourne à ma momie. Donc ce film a de bons effets spéciaux (bien fait, plein les yeux), une histoire qui tient la route avec tout de même quelques raccourcis. Des personnages qui évoluent, d’autres super chiants. C’est assez crédible j’avoue. On découvre en même temps que Nick tout le côté caché au commun des mortels. L’univers n’est pas créé avec le récit, il y est déjà. (bon oui, c’est pour le film évidemment mais voilà vous m’avez compris, c’est comme quand on rentre directement dans un monde quand on lit et qui existe entre ces mots depuis la nuit des temps). Ça parait logique mais les groupes secrets, mystérieux c’est mon truc. Ah oui, les seconds, les sous-fifres ne sont pas que des idiots, ils ont une tête.  Ça mérite précision. ET L’HUMOUR qui nous fait rire même à l’insu des individus.

Le film m’a été gâché à cause de certains personnages et aussi le fait que ça ne soit pas trop dark. C’est vrai que je ne suis pas fan quand y a des morts (à part quand je n’aime pas les protagonistes =D hi hi hi) mais la facilité stupide vers la fin a fait ruiner toute la scène finale. On doute évidemment qu’il va y avoir un stratagème, sauf que le charme est rompu.
LA FIN par contre dans le désert m’a mis des étoiles plein les yeux à cause de l’effet magique de ces moments. Je suis accro à ce genre de fin.
Vous vous doutez bien qu’il y a un affrontement au dénouement entre Nick et la Momie. Evidemment le terrain est préparé par la prise de pouvoir de la Momie, sa persévérance et ses superbes pouvoirs de la mort qui tue. Bref, cet affrontement démarre super bien, ce n’est pas pouvoir contre pouvoir (donc pétage dans tous les sens, on en a plein la vue), non c’est momie contre humain, donc idée de madame la Momie contre un égoïste sur patte qui a commencé à réfléchir sur ses actions. Pas spectaculaire et ça marche hors  le dernier acte est classique. =/ NAAAZE !




La Momie met en place l’univers de Dark Universale basé sur Universale Monsters avec son histoire simple et efficace. Le scénario se tient avec des personnages variés parfois stéréotypés et également une montée en crescendo. Une facilité vers la fin qui a ruiné le potentiel de la Momie. Une dose d’humour, nous fait sourire tout le temps et aussi il y a de excellents effets spéciaux. Gare aux Mort-Vivants. *-* 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy