Miss Smart, de Manou Fuentes


Editions : Hélène Jacob
Collection : Littérature générale
Auteur : Manou Fuentes
Parution : 5 Juillet 2014


Valérie s'ennuie mortellement dans une entreprise de distribution de produits d'entretien. Fraîche, naturelle et enjouée, elle finit par « péter un câble » et créer un « gros bordel » dans un monde à mille lieues du sien, celui des nantis. Le lecteur, auquel elle se confie, amusé par son comportement, sourit et devient au fil des pages le complice de ses aventures.

L'auteur campe ses personnages avec tendresse et humour, dans un langage qui contraste avec ses deux livres précédents, de facture beaucoup plus classique. Après son roman L'homme qui voulait rester dans son coin et son pamphlet Habemus Praesidem, tous deux publiés en 2013, voici qu'en 2014, dans une verve moderne et savoureuse, Manou Fuentes, à nouveau, nous surprend.



Merci aux éditions Hélène Jacob de m’avoir permis de donner mon avis ! =D


C’est un roman assez spécial je trouve. L’écriture fait que nous sommes complètement dans la tête de Valérie. En fait, ses pensées c’est comme si elle parlait à voix haute. C’est assez bizarre. 😜

J’ai mis un peu de temps à le lire. Il fallait au départ que je m’habitue à la ponctuation/rythme et aux multiples descriptions. Après une petite pause (le temps que je lise un autre roman), j’ai fini ce roman.

Une fois la lecture finie, c’était un roman assez plaisant à part qu’au début l’héroïne par complètement en live (je reste polie). 😜 Comment Valérie va avoir comme surnom, Miss Smart ? 😜

J’ai assez halluciné au départ à lire ce roman. Valérie est un problème, pas très sympathique mais au moins elle va changer plus tard, ouf ! C’est une casse-bonbon, grossière et chiante. Je voulais un peu la tuer pour son manque de respect et ses pensées… par contre elle est complètement barge. Comment on dit déjà ?!  Elle est siphonnée du cerveau. 😜
Sinon, l’histoire est assez sympa malgré mon début chaotique. C’est assez simple et classique néanmoins ça marche. En passant un cap et après la pause, j’ai un peu tracé. 
C’est assez humoristique tellement l’événement de départ est rocambolesque. Au fur et à mesure, on s’attache aux personnages. Nous avons plusieurs points de vue et une mini-tension monte face à ce petit élément inattendu. On avance pour savoir ce que ça va provoquer et comment tout le monde va réagir. J’ai souvent souri ou même tiré la grimace. Arrivés vers la fin, nous avons le sourire aux lèvres même si j’ai eu « peur » pour les personnages à un moment donné. C’est une intrigue prenante tout de même. =) Quel va être le verdict ?


C’est un roman assez spéciale mais plus plaisant vers la fin. Une héroïne qui change pour notre plus grand plaisir. C’est tout de même assez spécial, oui j’insiste, avec une petite intrigue entraînante. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy