Ray Shepard, tome 1 - Amnésie de Morgane Rugraff


Editions : Plume Blanche
Collection : Plume d'Argent
Auteur : Morgane Rugraff 
Couverture : Mina M
Parution : 10 Janvier 2017

Coup de cœur  !

💕💕 

« Mon frère, si tu crois encore assez en quelque chose pour t’y raccrocher, fais-le ; car je vais te retrouver et te tuer. »



Je lorgne depuis un moment sur cette saga, depuis que je l’ai vu aux Editions Valentina. Mais TADA, une réédition de cette saga chez les éditions Plume Blanche. Ouiiiii ! 
La couverture est magnifique, attirante et envoûtante. J’ai envie de me plonger dedans comme dans le livre d’ailleurs. Elle est signée Mina M.

Le résumé donne le ton du roman et ce n’est pas pour me déplaire. Nous sommes prévenus. =D
« Mon frère, si tu crois encore assez en quelque chose pour t’y raccrocher, fais-le ; car je vais te retrouver et te tuer. » 💕💕
J’ai vraiment eu du mal à lâcher le roman à part pour réviser.
Comment ça commence, l’espèce de petit prologue, me donne une hantise et le sourire en même temps. Vous verrez, il y a quelques éléments et on se dit : « Qu’est-ce qu’il s’est passé ? ». Hiii 

J’étais de suite plongée dans le roman. On apprend à connaitre les personnages, cet univers se dévoilant à chaque page et j’ai adoré essayer de comprendre le fonctionnement du fluide, des âmes et du corps. Vous êtes perdus ? C’est bien, moi aussi ! Naaaan, je rigole. Je suis intriguée par le concept mis en place par l’autrice. J’ai pensé à « A la croisée des mondes » (vu juste le film), pour le concept partenaire.  Si vous avez peur, ça n’a rien à voir. L’autrice construit un univers fort intéressant, entraînant et prenant. 
Au début, nous rentrons sagement dans ce monde en découvrant les personnages et les quelques conceptions de ces âmes pouvant sortir du corps à travers un fluide, se nomme le spectre. C'est votre compagnon, votre partenaire, une partie de vous.  J'adore l'idée !! Rajoute l'alchimie et ça fait des étincelles. *-* 😍 Ça donne un côté mystique un peu. 

On se demande, Ray, qu’est-ce qu’il a de particulier ? Nan, c’est vrai, le roman porte son nom et c’est une personne fort, fort intéressante. Le résumé ne dévoile rien de l’histoire. Gni gni !

À chaque page j’étais de plus en plus conquise par l'univers et les personnages. Des petites révélations, données se révèlent. Les personnages se dévoilent encore et toujours. Il y a beaucoup et les points de vue nombreux nous permettent de voir ailleurs, de plus nous interroger, d'être plus complet à cette société et à ce qui l’entoure. C'est vrai que le fait qu'il y en ait plusieurs et de voir ailleurs font que nous sommes super méga content en apprenant plus sur les personnages et les conséquences avec les petites miettes d'informations déposées ici et ailleurs. Ça renforce le roman.

Il y a une atmosphère spéciale quand on lit : on ne veut pas lâcher le roman, on veut découvrir plus loin l'univers, on se demande si ce n'est pas le calme avant la tempête et les protagonistes sont différents, semblables, mystérieux, méfiants, naïfs, observateurs, menteurs, ténébreux... BOUYAAA ! tout ça, fait qu'on continue à tourner les pages. C’est un premier tome prenant, entraînant avec une atmosphère BOUYAA.
Une atmosphère légère nous transportant du début à la fin en n’oubliant pas tout ce mystère et cette force entourant le récit. BOUYAAA ! Ça chouchouille dans la tête ! 😁😵😵

Ray est une personne mystérieuse, ténébreuse, assez perturbée mais attachant et adorable. Par contre, au fond ça reste un bâtard. =D Il doit composer avec ses problèmes intérieurs et tout ce qu’il lui arrive. C’est une bombe à retardement dès qu’on le croise en fait. Attention, si vous le croisez, vous risquez de faire BOOM. Hé hé ! Ne brûlez pas hein ! MOUHAHAHA. Petit à petit, il va (re)découvrir un  autre aspect de la vie. Il reste énigmatique, hypnotique (demandez à une personne *rire* 😆). J’ai vraiment eu du mal à le cerner, surtout vers la fin. xD
Kaily est toute simple. Naïve, elle voit le bon côté des personnes sans pour autant oublier les mauvais. Elle est pétillante, curieuse…  C’est un peu un personnage lambda qui se découvre mais un personnage sympathique, attachant et qu’on adore. Sa personnalité fat sa force. Timide, sans confiance en elle, va se révéler aux contacts des autres. Elle va briser sa coquille. Elle est comme un petit oisillon qui demande à s’envoler. Y a un truc que je ne suis pas fan concernant ses sentiments =P 
Mariah est bien mystérieuse également. Elle ressemble à Ray d’une certaine manière, le côté sombre. Elle a des idées précises, des buts et autre chose. Bornée, du caractère, hautaine parfois avec une confiance en elle qui donne sa détermination. 
Tant d’autres personnages vont compléter tout ce petit monde… pour le meilleur et pour le pire. 😄 Oui, y en a pas mal d’autres comme Matt (il s’interroge beaucoup, calme, posé mais attention =P) entre autres. *-* Y en que j’avais envie de secouer tellement qui sont idiots, d’autres les tuer, beh parce que c’est eux. HA HA 

Nous passons par toutes les émotions. Préparez-vous, je suis restée choquée. C’est sensationnel, dans une scène y a plus qu’une émotion. Je n’ai pas envie de spoiler du coup c’est dur à expliquer. Dans une même scène, en gros, nous pouvons ressentir autant d’amour que de haine. 😉 Je m’arrête là. Morgane Rugraff, je te hais. 😄
Je veuuux la suiiiite, troooop d’interrogations, trooop de mystères, je veux savoir la vérité, je veux tout savoir ! Perturbant certains éléments, on aurait dit mes partiels devant les Vrai/Faux et les QCM, l’éternel angoisse entre deux parties..  😜 😵



Le roman est un champ de mine avec toutes ses informations qui forment la base de l’histoire. Cette dernière est prenante, entraînante et j’ai vraiment eu du mal à la lâcher. On alterne les points de vue, ça nous donne une bonne vision de l’univers et des personnages. Il y a beaucoup de moments de répit mais les gros yeux, les « Oh », les cris, les surprises face aux révélations, font monter la tension en crescendo. Oh putain, vivement la suite ! *-* 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy