Cet autre monde, tome 2 - Attirances de Lil Evans



Editions : La Plume et le Parchemin
Collection : Boîte de Pandore
Auteur : Lil Evans
Couverture : Kryseis Retouche
Parution : Novembre 2016
J'ai beau râler la plupart du temps, mon ange gardien Eskil est pire que moi en la matière. Et si j'ai besoin de lui, c'est parce que les créatures surnaturelles de toute la planète m'en veulent pour une raison bien précise : je suis censée causer leur perte. Ce qui est ridicule, puisque la seule chose sur laquelle je me jette comme une furie c'est le chocolat. C'est d'une grande aide pour relativiser. D'autant que mon nouvel emploi est celui de passeuse. J'absorbe les souffrances des humains sur le point de rendre l'âme, et je suis la plus puissante de ma catégorie. Lorsqu'un événement tragique va être sur le point de survenir, c'est tout naturellement vers moi que l'on va se tourner pour ramasser les pots cassés. Et je n'aurais jamais assez de tout le chocolat du monde pour affronter cette macabre situation.


Merci aux éditions La Plume et le Parchemin de m’avoir permis de donner mon avis ! =D

Heureusement que j’ai attendu entre les deux tomes. Plus de peps en le débutant malgré que ça se passe quelques jours après le premier tome. Ce dernier j’ai été très déçue…

Je suis désolée d’avance pour l’autrice, je n’ai absolument rien contre vous. Juste vos personnages qui me tapent sur le système. =D  C’est mon ressenti. 

Il y a une autre atmosphère qui se dégage, différente du tome précédent. On sent une maturité mais qu’est-ce que c’est con... Oui, voyez-vous, Eyreen est une cruche en puissance et elle le reconnait… C’était affreux pour moi, j’en ai tellement marre de ce genre de scènes et d’héroïnes. C’est un mélange de « ô rage, ô désespoir » et de débilité profonde. C’était tellement niais, je voulais qu’ils se butent surtout Eyreen pour pimenter le récit ! En plus, l’écriture, ses phrases courtes pendant ses scènes, n’allège pas mais empire la chose. 
On dirait une désespérée. Eyreen pas l’écriture hein ! 😜 C’est vraiment rare que je balance ça comme ça. Ce n’est pas vraiment de moi de parler comme ça…  Eyreen a un passé catastrophique concernant « l’amour ». Du coup elle est plus que naïve et elle vit dans sa petite bulle avec une certaine légèreté. C’est vraiment compréhensible, sauf,  je ne comprends pas certains choix de l’autrice ni la psychologie de l’héroïne… 
J’ai l’impression qu’Eyreen veut à tout prix se raccrocher à une personne, à quelque chose. On le savait déjà dans le tome 1. Ici, il y a ce plus qui nous dit qu’elle a encore du progrès à faire et surtout de s’accepter elle, son passé et son présent. Je peux tout à fait comprendre que ce n’est pas évident. C’est mal dosé parfois. Elle est paradoxale... Elle fait sa petite prude et oublie limite son passé et son ressenti voire même les conséquences sur son présent. C’est comme ça que je le vois. En tout cas, j’ai un peu de mal à expliquer mon point de vue.
En gros, c’est con, niais et remplit d’un désespoir sans nom alors que c’est censé être génial et beau…

Par contre, j’ai beaucoup rigolé pour certaines phrases, expressions ou métaphores... Hé hé
Y a de l’humour néanmoins ça ne m’empêche pas de me sentir mal à l’aise à la longue car mmmh je n’arrive pas à mettre le doigt sur ce qui cloche. Il y a de ces répétitions, elle veut tellement être persuadée d’aller mieux, qu’elle ne prend pas le temps de se poser pour cogiter plus profondément. C’est comme si on voyait juste l’apparence et pas ce qu’il y ait en dessous… J’vous jure, je peux la tuer pour de bon ?! *yeux potté*
C’est assez romance néanmoins à ces passages (pas au début) j’avais le sourire en coin mais c’était un peu énervant à la longue…  Comme elle ne pense qu’à baiser quand elle est avec Abbàn donc souvent, du coup sa psychologie est au point mort et à la fin, tout va bien. HEIN ? Sérieusement ?! Pas vraiment compris son évolution chichique. ><
Elle pense à sauver des gens, c’est vraiment génial pour elle mais parfois même dans ces cas-là, elle m’agaçait un peu. En plus, quand elle est avec Abbàn, elle ne réfléchit pas des masses… Je me suis dit, « putain il faut ça pour qu’elle réfléchisse » et après j’étais à nouveau déçue… 

Abbàn et Eyreen c’est un couple troonion, tellement que j’ai envie de les éclater. Par contre, ils sont drôles. Abbàn est toujours chaud comme la braise (--‘) surtout en présence de miss. Il n’a pas vraiment changé. Du coup, il est toujours lui-même. 
Eskil a changé, il est maladroit avec Eyreen. Il fait tout pour la protéger et il a encore en apprendre beaucoup sur son job et sur sa protégée. Le relationnel ce n’est pas son fort mais les joutes verbales des deux zigotos nous donnent le sourire à chaque fois. =) C’est un être borné avec ses propres règles même si il est un peu carré dans un sens. Mouais c’est ça un peu carré. 😜
Les autres personnages… Tam, m’a un peu énervée, je me demande si elle réfléchit parfois. Je pense à une scène en particulier quand Eyreen lui dit un truc « à propos de Abbàn ». Par contre, Labhrainn il me régale de plus en plus. On en voit d’autres mais je me tais chuuut. Faut laisser la surprise quand même. 😉


L’écriture de Lil Evans a évolué et avantageusement ! Une atmosphère différente ce qui est dommage pour certains cas mais un méga plus pour le roman. 
L’histoire évolue un peu. Heureusement d’ailleurs, on ne sait toujours rien sauf quelques petits éléments. Les questions sont toujours sans réponses. Y a beaucoup de blabla pour moi. Je suis vraiment restée bloquée sur cette héroïne mal dans sa peau qui essaye d’aller mieux. Ce que j’aime bien, c’est qu’on découvre d’autres personnages pour mon plus grand bonheur. Ils nous permettent de faire avancer l’histoire et de nous questionner un peu sur Eyreen et son environnement. Ça devient chaud bouillon, traduction ça bouge et ça va au bout des choses dès qu’il y a un combat par exemple. Donc, il y a des moments en plus de faire son job de passeuse où les émotions vont bon train et la violence et l’horreur se complètent. J’imaginais très bien les scènes. On ne sait vraiment toujours rien et c’est vraiment frustrant ! Juste qu’il y a quelque chose qui se prépare derrière tout ça. Si c’est la même cadence et le même schéma scénaristique pour le tome 3, c’est sûr que je ne finirai pas cette saga. J’aimerai vraiment savoir ce qu’elle a de spécial et de connaître évidemment quelques points de son passé. On ne sait toujours pas. =( Si le tome 3 est le dernier, on aura au moins de nos réponses. 😜



Un deuxième tome mieux que le précédent malgré une histoire qui n’avance pas beaucoup et une héroïne drôle la plupart du temps. Pourtant cette dernière est malheureusement une cruche débile sans nom que j’avais envie de tuer pendant quasiment tout le roman. L’écriture plus fluide de l’autrice a permis d’avoir dès le départ une autre atmosphère plus prenante. Espérons que le tome 3 sera mieux. =)

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy