Le secret de l'épine, de Olivier Lerouge


Editions : Hélène Jacob
Auteur : Olivier Lerouge
Parution : 14 Décembre 2013
Romain a neuf ans lorsqu’un soir, à Belle-Île-en-Mer, son grand-père habituellement si distant lui dévoile la fierté de sa vie : il possède une épine de la Sainte Couronne de Jésus-Christ. Ce n’est que quelques années plus tard que Romain, jeune adolescent un peu perdu ayant reçu l’épine en héritage, se pose les bonnes questions : est-ce une vraie ? Se moquait-il de moi ?

Il retrouvera alors les notes et carnets de son grand-père et commencera une quête qui l’emmènera de la bibliothèque parisienne de Sainte-Geneviève à l’appartement minuscule de Gillian à Dublin et au chevet de la mère d’un chercheur italien à Milan. Dans cette aventure, Romain risquera de se perdre parfois, mais il en ressortira grandi, éduqué, amoureux aussi…


Merci aux éditions Hélène Jacob de m’avoir permis de donner mon avis ! =D

J’ai eu du mal à démarrer. C’est intriguant mais le style de l’auteur m’a quelque peu coincé. C’est différent de ce que je lis d’habitude et même si je croise ce style d’écriture on va dire, j’ai du mal. 

Romain, un jour, voit son grand-père dévoiler un secret de famille… Une épine qui a traversé les siècles… TAN TAN TAAAAN !
Ne vous attendez pas à une aventure abracadabranque, rocambolesque comme « Da Vinci Code », j’ai vu que le film je précise au cas où. 

On voit grandir Romain, évoluer. Il a une obsession en grandissant, découvrir la vérité sur l’épine que son grand-père lui a légué. Une partie de sa vie qui nous est dévoilée. 
C’est un peu difficile de faire l’avis. Je n’arrive pas à mettre les mots sur cette lecture. Elle est calme, un peu rêveuse, de temps en temps on est transportée. J’ai adoré suivre  Romain pour savoir la vérité. Il y a plusieurs caps/parties dans ce roman. L’évolution du protagoniste est un bon exemple.
Romain est un garçon timide, réservé et qui se cherche. Pourtant petit à petit et face aux informations reçues, aux rencontres, il va pouvoir se découvrir, se trouver, se questionner plus profondément et voir plus loin dans l’avenir sans oublier le présent.
Comme j’ai eu un problème avec l’écriture, c’était un début assez difficile. Le temps que je m’y habitue, le temps que je comprenne où l’auteur nous emmène, le temps de mettre en avant ce petit monde des années 50/60, le temps d’apprendre la psychologie de Romain…. Puis, ça s’est arrangé. 

L’histoire se développe, on part à la recherche de cette vérité sur l’épine. Nous voyons le bonheur, la rage, la colère, la tristesse, la joie, le désespoir de Romain. Plusieurs étapes, choix dans ce si court laps de temps. Il y a d’autres personnages qui vont aider, booster, faire questionner Romain. Quelques fois, j’avais un pincement au cœur. Hé hé
J’ai aimé comment l’auteur tourne le scénario. C’est prenant au bout d’un moment, j’ai pris plus de plaisir à lire, à connaître la vie de Romain. C’est un peu comme un long chemin, peut-être dans le style des pèlerinages ?! Nan j’ai rien dit. Ooops. Il y a un côté historique et scientifique qui m’a bien plu. J’ai appris et j’ai même revu certains points de cours. Comment dire, parfois je nageais comme les cours d’ailleurs. Ça nage ! =D Hé hé, je suis sûre que vous venez d’apprendre un truc. =D
Ce que je veux dire, on sent qu’il y a de la recherche à travers les pages. ;) 


Une quête de soi en cherchant la vérité pour Romain, un personnage touchant, idiot et adorable. Une histoire qui met du temps à se mettre en place mais au bout d’un moment entraînante malgré la difficulté que j’ai eu pour le style de l’auteur. Une lecture légère.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy