Cet autre monde, tome 1 - Souffrances de Lil Evans


Editions : La Plume et le Parchemin
Collection : Boîte de Pandore
Auteur : Lil Evans
Couverture : Kryseis Retouche
Parution : Avril 2016
Se réveiller avec la migraine, ça passe. Se réveiller avec la migraine et un homme de deux mètres de haut à moitié nu dans votre salon, c’est déjà plus impressionnant ! Ainsi commence ma nouvelle vie.Moi, Eyreen, je viens d’apprendre que je suis une créature surnaturelle dotée de super pouvoirs. Je vais devoir consacrer le reste de mon existence au boulot de passeuse et me battre contre d’autres créatures qui me considèrent comme dangereuse. 
Quel enfer !



Grâce à certaines circonstances, j’ai commencé cette saga. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre et j’avais peur, à cause de certains extraits, que ça soit olé olé pour rester polie.

C’est vraiment long à démarrer et Eyreen est une héroïne assez spéciale. Elle a eu beaucoup de souffrance dans sa vie. Pourquoi personne ne l’a aidé ? Pourquoi elle n’arrive pas à avancer ? C’est dans un sens morbide, morose en plus elle est toute joyeuse avec de simple petite chose (indice : CHOCOLAT mouhahahaha) et maladroite. Sauf qu’Eyreen est rongée par son mal intérieur. POURQUOI ?! Grain de folie un jour, grain de folie toujours. Ou pas…

C’est vraiment long au début, on essaye de comprendre en même temps que notre héroïne ce qu’il se passe, du monde caché au commun des mortels et surtout sa mort. N’empêche elle est super calme, une petite folie mais super calme. J’aurais déjà explosé certains personnages pour tout savoir et découvrir la vérité. 
Au commencent et pendant un long moment, c’est surtout la nouvelle vie d’Eyreen  et comment elle s’en sort. Il y a des petits éléments qui piquent notre curiosité. N’empêche les 3 premières pages m’ont titillée sauf qu’on nage un peu dans un sens ensuite, avec une héroïne psychologiquement en mal aimé, essaye de décortiquer le caractère d’autres personnages et nous lecteur on veut la secouer et la buter car elle fait un peu voire trop confiance. Heureusement qu’elle se réveille de temps en temps. Bref, au début c’est long, le temps de mettre en place le comportement, la psychologie, le caractère d’Eyreen.  Elle m’a un peu énervée avec son passé même si je suis super curieuse. Elle ressasse trop, en lisant le livre ce n’est pas tout le temps mais ça se ressent. Il y a de l’humour croisé avec des scènes tristes et cocasses. 
Dans tous les cas, son besoin de comprendre est vraiment là. *-*  Et le petit grain de folie arrive…
Sur tout le roman, c’est tellement plat… POURQUOI ?! POURQUOI ?! Qu’est-ce que cet univers cache ?  Ça bouge parfois dans le roman. En plus, je ne voulais pas trop que ça dure pour ne pas traîner les choses... Même en bougeant, ça traîne… Le roman est tellement plat que ça pose des contradictions à mon cerveau. Y a des petites scènes où on se dit : « ouaiiiis » mais en fait nan. Aucune information pour moi. RIEN. Y a juste des petites bases. Eyreen est spéciale, on ne sait pas pourquoi. Elle souffre beaucoup psychologiquement et physiquement. Evidemment faut rajouter l’univers de ces créatures étranges. En fait, ce n’est pas consistant. J’étais curieuse mais déçue également. Eyreen est obstinée. Heureusement parfois !! 


Eyreen est désespérée et elle m’énerve quand y a une personne qui débarque et qu’elle le catalogue en « ami ». OUHOU je sais que tu es en manque d’affection mais merdoum réveille-toi quoi ! Pourquoi souffre-t-elle autant ? Y a quelque chose qui cloche entre son passé, son après mort et tout ce qu’il se passe ! Je sais qu'il faut qu'elle évolue mais tout le long du roman, une atmosphère, un fond m'a gênée et je ne sais pas trop quoi d'ailleurs.  Je n'arrive pas à mettre le doigt dessus.
Alors oui avec ce qu'elle a vécu blablabla beh blablabla c'est trop parfois. Est-ce que ça a un lien avec l'univers ? Le tome 2 me le dira.... ou pas... *suspense*
Pourquoi quand Abbàn fait le pitre j’ai une image de manga/anime dans la tête ?? xD Et alors avec Abbàn c'est mignon parfois mais j'avais envie de les crucifier tellement que c'était niais. Quel cliché en plus ! Les scènes entre Eyreen et Abbàn sont assez chiantes… OH LA LA ! OH MES DIEUX, IL EST CHAUD COMME LA BRAISE ! Mais haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa quoi ! *tue quelqu’un*
Eskil no comment. Qu'est que tu fous hein ? Décoincer un peu celui-là sérieux et aussi le secouer très très fort. =D  Têtu. J'adore Tam, elle a l’air toute naturelle. J’aimerais beaucoup en apprendre davantage sur ces trois derniers personnages cités. 

C'est vrai quand j'ai tourné après la dernière page je me demandais où était la suite car je ne savais pas que j'étais arrivée à la fin. xD Je pensais à quelque chose de gros à la fin, comme un cliffhanger, sauf que pas du tout. J’avais même deviné l’information donnée. =P




C’est un premier tome long, plat avec des petits éléments de l’histoire qui nous font interroger. On sait qu’il y a quelque chose et du coup on veut savoir. On essaye de voir le cheminement des pensées d’Eyreen. C’est parfois niais, cocasse et triste. Un tome pas à la hauteur de mes espérances…

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy