KGI, tome 8 - Haute tension de Maya Banks


Editions : Milady
Collection : Suspense
Auteur : Maya Banks
Parution : 21 Octobre 2016



Saga Chouchou

Kelly Group International (KGI) : Groupe d’intervention familial spécialisé dans les missions militaires à haut risque 

Donovan Kelly s’est toujours battu pour défendre la justice. Au fil des missions, il a été bien trop souvent le témoin des vies innocentes fauchées et il ne soupçonnait pas que sa nouvelle mission le ramènerait chez lui, ni qu’elle prendrait un tour aussi personnel… Lorsqu’une belle inconnue s’installe à Kentucky Lake, accompagnée de son frère et de sa sœur totalement démunis, Donovan se doute qu’elle a choisi une ville isolée dans le but de fuir un sombre passé. Il va devoir faire appel à tous les moyens dont il dispose s’il veut sauver cette femme dont l’avenir pourrait être intimement lié au sien. 

Je l’ai lu d’une traite. Mon cerveau voulait plusieurs choses à la fois et il fallait que je le remette dans le bain. Du coup, hop hop hop, LAURA LIS UN KGI ET TU VAS VOIR, LES COURS ET LES AVIS CA VA ETRE TOP. 
Ça n’a pas raté. Qu’est-ce que c’est bien pour se détendre.

J’avais vraiment hâte d’en savoir plus sur Donovan. J’adore la série depuis ces débuts mais je suis un peu mitigée pour lui. =/  Le livre est vraiment bien et dans la lignée des précédents sauf que en y a TROP. Trop de ci, trop de ça. Je m’explique plus bas. =P

Travis, un garçon de 15 ans travaille avec Rusty. Elle sait qu’il y a quelque chose et Donovan va le découvrir avec elle. Une femme, un garçon et une petite fille fuyant une personne très mal intentionné.  DEMOISELLE EN DETRESSE ! Hé hé en même temps c’est KGI. =)

Eve, est une jeune femme qui a pris sous son aile Travis et Cammie pour les éloigner du méchant monsieur. Elle va devoir faire confiance à Donovan alors qu’elle ne l’a jamais donnée. Y arrivera-t-elle ? 
C’est une femme forte mais elle est quand même plate. On la sent courageuse et prête à tout pour protéger son frère, Travis et sa petite sœur, Cammie. Y a quand même un petit truc qui m’a gênée et je ne sais pas ce que c’est. Trop rapide peut-être. Encore un trop.
Donovan, c’est Donovan. Comme on le connaissait déjà, y a rien de nouveau mais j’ai apprécié d’être dans sa tête et de le voir déstabilisé, perdu et pas débrouillard pour des éléments. =P Heureusement que les femmes sont là, les épouses… Niark niark ! Obsédé par le mot « famille » et « enfant ». Surtout, le pauvre, devoir voir ses frères fonder une famille, ça ne doit pas être simple. Pauvrette. =D hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

On a vu les autres Kelly, j’étais super contente mais parfois y a TROP. =) Avoir de leur nouvelle est vraiment chouette. J’avais un de ses sourire surtout quand y a un petit passage sur Rusty et Sean. Je veux un tome sur eux ! =P JE VEUX ! JE VEUX ! JE VEUX ! youps.


Alors TROP :
Ça n’arrêtait pas de parler de famille et d’enfant. Je veux bien que l’histoire et la série avancent mais sincèrement au bout de la troisième fois, j’en avais déjà marre. Les répétitions et blablabla. Oui, Donovan veut des enfants, une famille, une petite femme. OUI ON LE SAIT ! OUI ON SAIT qu’il veut Eve et les petits pour lui en étant en famille. Pour la pichoune, je veux bien céder car pour moi c’est plus que normal mais le reste… J’ai un caractère qui ne va pas avec certaine vie. =P J’adore ma famille mais je ne pourrai pas vivre en communauté familiale et que tout le monde peut rentrer chez moi. Désolée, j’aime mon chez moi et je mords. =P Eve s’y est mise aussi. Travis, ça allait. Eve un peu moins. Elle a une la vie dure, ok mais STOOOOOOOP. Famille. Enfant. Famille. Enfant. Famille. Enfant. Famille. Enfant. Famille. Enfant. Voilà quoi. 
Je concède que c’est le thème de ce tome mais j’en avais marre même si j’ai pris plaisir à lire ce volet. 
Les autres Kelly qui s’incrustent et parlent trop de femme en détresse. En même temps, c’est logique et la psychologie prend du temps, j’adore Maya Banks pour ça, néanmoins c’est toujours le même gabarit. =P FAMILLLE ! Hé hé hé =P 
C’est trop rapide. Ça va trop vite au début. Un coup de foudre où je ne ressentais pas d’alchimie. Maya Banks n’a pas appuyé certains aspects. C’était la famille qui comptait, je veux bien et c’est chouette sauf que pourquoi négliger la psychologie des personnages et accéder à la famille Kelly direct ? J’adore les Kelly mais j’aime bien quand y a de l’action. Action coup de feu, pas craque, craque. =D *sourire mystérieux*


Pour l’histoire, c’est doux. On se consacre surtout au « couple » au début et après le problème est vite réglé. Dommage… Au moins, j’étais ravie d’en apprendre plus sur l’histoire d’Eve, Travis et Cammie. On se doute beaucoup et la confirmation arrive. Envie de meurtre. *-*
Y a une certaine psychologie des personnages et les répétitions ont tué un peu le roman. N’empêche, c’était intéressant et génial de voir enfin Donovan. 
En s’approchant de la fin tout s’enchaîne et je me révoltais intérieurement pour certains procédés. =P



Un tome plus doux que les précédents, principalement centré sur le couple et la famille (femme, enfant, Kelly). Beaucoup de répétitions mais c’était un plaisir de lire une série cocoon ainsi d’enfin avoir un livre sur Donovan.  Vivement le prochain !! 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy