Le Sang des Dieux et des Rois, tome 1 - L'Héritage des rois de Eleanor Herman


Editions : Robert Laffont
Collection : R
Auteur : Eleanor Herman
Couverture : Suzuhito Yasuda
Parution : 21 Avril 2016


Résumé :

Imaginez une époque où les dieux s'amusent des souffrances des hommes.
Où des forces maléfiques se déchaînent aux confins du monde connu.
Où des cendres des villes naissent des empires. 
Alexandre, héritier du trône de Macédoine, est en passe de découvrir son destin de conquérant, mais il est irrésistiblement attiré par une nouvelle venue.
Katerina doit naviguer dans les eaux troubles des intrigues de la cour sans dévoiler sa mission secrète : tuer la reine.
Jacob est prêt à tout sacrifier pour gagner le coeur de Katerina. Même s'il doit pour cela se mesurer à Héphestion, tueur sous la protection d'Alexandre.
Enfin, par-delà les mers, Zofia, princesse persane fiancée à Alexandre malgré elle, part en quête des légendaires et mortels Dévoreurs d'Âmes, seuls capables d'infléchir son destin.

Le Sang des dieux et des rois, la saga historico-fantasy événement bientôt adaptée par Warner Bros en série TV.
" Eleanor Herman mêle brillamment éléments fantastiques et vérité historique dans cette saga haletante ! " Amy Ewing, auteur de la trilogie best-seller Le Joyau.



Mon avis :
Je remercie la Collection R de m’avoir permis de donner mon avis ! =D

J’étais toute contente de le recevoir, j’imaginais un livre d’aventures remplis de mythes et de légendes. Sauf que beh, en fait, pas du tout. Quand j’ai compris que c’était sur Alexandre Le Grand, j’ai eu un blocage et un gros à priori. J’avais à demi-raison. J’ai bien aimé finalement, néanmoins y a des éléments qui dérangent, certains sont simples, classiques et la fantasy, je m’interroge. =P

J’ai mis du temps à être dedans. Il y a quelques défauts pour moi, ça me dérange et ça gâche l’histoire. Nous suivons plusieurs protagonistes majoritairement des adolescents : Alexandre, Jacob, Katerina, Cynané, Héphestion, Zofia…
Y en a beaucoup, j’ai commencé à aimer les personnages dès qu’on voit la première jeune femme, Cynané, elle pimente jusqu’à un peu d’énervement. En fait, parfois ça fait trop gamin et les « amourettes » et les attirances des uns et des autres perturbent un chouia. Heureusement que ça s’estompe, quand ils en parlent pas, c’est parfait !
Mon personnage préféré est Zofia, elle est à part rien que géographiquement et mentalement un peu. C’est énorme car les autres sont limite tous ensembles et les envies de meurtre augmentent petit à petit. Du lecteur hein, en l’occurrence moi. =P
On voit une évolution des personnages avec les épreuves qui arrivent, de l’affirmation, du courage, de la force, des calculateurs mais surtout des couillons. La romance tue l’histoire du récit. Sérieusement des moments ça peut aller car c’est clair mais après ça sert strictement à rien et ceux qui me connaissent savent que je suis fan de romance. *-*

Parlons de l’histoire. Apparemment c’est historique, je n’ai rien ressenti la dessus. J’ai fait un tour sur internet un peu pour voir oui ou non. L’autrice a pris un fait divers, des noms qui ont existé, et je pense, a fait à sa sauce pas mal de choses tout en prenant des événements réels. On ne sent pas que c’est historique et c’est dommage. Après on tombe dans le classique : manipulation, homme couillon devant femme, femme de pouvoir, homme de pouvoir, complot, corruption, trahison, femme couillonne devant homme… Même si l’époque est vouée à ce genre d’idées, je trouve que c’est simple car on devine. J’avoue avoir regardé la fin, et de temps en temps entre ce que j’avais lu et la fin car au départ je n’arrivais pas à avancer. Le roman est composé en plusieurs parties ou des actes comme une pièce de théâtre. Ça donne une vigueur, un élan au roman, comme à moi d’ailleurs. Ça m’a encouragée. =P Il n’a pas beaucoup de descriptions, je ne sais pas trop quoi en penser. J’imaginais très bien mais j’aurais aimé plus sentir, ressentir les lieux, l’époque. Difficile à expliquer.

Il y a un mystère qui prospère au fur et à mesure. On sait que ça touche principalement la magie, les Dieux et tout ce qui ça entoure. Ces secrets, que tout le monde cache, demandent à se dévoiler. J’ai un peu plus tenu pour ça et aussi parce que j’ai regardé la fin. Ouais ce n’est pas bien mais tentant quand on n’avance pas. =P La fantasy est une ébauche, des mots au départ mais dès qu’on s’approche de la fin, ça commence à venir. ALLÉLUIA ! Sérieusement, je l’attendais avec impatiente, du coup j’attends le tome 2 car je pense que la magie va hanter la saga. L’autrice crée un monde magique qui est assez captivant et qu’on a envie de découvrir.


Même avec le blocage que j’ai eu, c’est une agréable surprise quand on s’approche de la fin. J’ai mis un peu de temps à être dedans à cause des sujets classiques ou encore certains thèmes. La magie arrive petit à petit mais les mystères nous permettent de tenir pour poursuivre le roman. Les personnages sont moyennement attachants. A voir pour la suite que j’ai envie de découvrir rien que pour l’évolution de l’histoire !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy