Cinq pas sous terre, de Vanessa Terral


Editions : Petit Caveau
Collection : Sang Neuf
Auteur : Vanessa Terral
Couverture : Fleurine Rétoré
Parution : Avril à Août 2013 (numérique), Octobre 2013 (papier)


Début de l’été, près de Toulouse.
Jabirah se réveille dans une cave, malade et incapable de faire un geste. Une femme ne tarde pas à la rejoindre. Elle dit s’appeler Muriel et être une engeôleuse d’esprits, une sorte de médium dont le but est de protéger l’harmonie entre les ombres et les humains. Cette illuminée propose à sa prisonnière un marché qui ressemble plutôt à un chantage : la servir, en échange de quoi elle lui rendra son suaire.
Paraît-il que Jabirah est une mâchonneuse de linceul, un vampire nouveau-né dont le corps va pourrir si elle n’ingère pas régulièrement des bouts de son drap mortuaire, et cela jusqu’au dernier fil.
Quant à ce que Muriel demande en retour… Bah, il s’agit de trois fois rien !
Simplement tuer un engeôleur fou qui veut réveiller le passé de la Ville rose…


Merci aux éditions Petit Caveau d’avoir permis de donner mon avis ! =D

Jabirah se réveille, après un accident, en une mâchonneuse de linceul, un vampire. Elle est complètement déboussolée. Une autre femme arrive dans son champ de vision, Muriel, engeôleuse d’esprits. Cette dernière demande à Jabirah de tuer une personne. Demande, enfin ordonne… =P


J’ai vraiment eu du mal au début. Je n’étais absolument pas dedans. Le premier épisode m’intriguait avec tous ces noms, cet univers pas vraiment encore vu et surtout le mythe vampirique dedans. Mais arrivée à une dizaine de pages de l’épisode 2, j’ai arrêté. Je n’étais plus dedans même si c’était intéressant. Je trouvais ça long. Peut-être pas la bonne période ?! Allez savoir !
Quelques temps plus tard, genre un mois et demi, j’ai repris là où j’en étais et vous savez quoi ? Je l’ai fini d’une traite. Finalement, la pause a été bienvenue. Je n’aurais pas apprécié le livre à sa juste valeur. 

Jabirah doit faire face à sa nouvelle condition. Elle a un sacré tempérament. Elle va se trouver tout en se posant des questions au départ. Un chemin pour se découvrir dans le monde vampirique. 
Muriel est Muriel. Elle est gentille mais quelque chose la turlupine. Vous verrez ! =P
Je souriais à certaines situations. Je dois être bizarre. Le roman prend un tournant intense et c’est difficile de s’arrêter ! 

L’univers m’a étonnée avec ses esprits, les vampires, la magie. Oui, je l’ai adoré ! Je ne m’attendais pas du tout à ça même après avoir lu le résumé car faut avouer que ça questionne. J’ai été embarquée par la suite face à tout ce qu’il se passe. La cadence augmente (comme ma lecture) face à ses rebondissements, ses retournements de situations (même si un on le voit venir car c’est logique). On se prend plus facilement dans le jeu. L’histoire est simple mais se complique un peu car on le découvre en même temps que notre héroïne. J’étais prise dedans à un moment puis je ne pouvais plus m’arrêter !
Le côté vampirique m’a beaucoup plu. C’est une idée originale et pas courante. On se poser des questions jusqu’à qu’on a nos réponses. J’ai trouvé ça fascinant. =P
Il y avait des choses mignonnes. =D Vanessa Terral a une écriture fluide. J’imaginais bien les lieux néanmoins j’avais plus de mal avec les créatures décrites. Les personnages évoluent, se reconstruisent. 
Il y a un bonus après la fin et je dirais que c’est vraiment bien qu’il soit sorti. J’aurais eu l’impression après le mot « fin » qu’il manquerait vraiment une conclusion et une vraie fin pour le coup.



Ce roman est un peu long pour moi à démarrer même si l’épisode 1 pose les bases de l’univers. Après un certain point ça s’accélère et les rebondissements vont bon train. L’univers est très plaisant, original et heureusement qu’il y avait un bonus car la fin est assez sans fin. Des personnages avec du caractère et qui évoluent. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy