Renaissance, tome 1 - Soupçon de Denis Lereffait

Editions : Rebelle
Collection : Galactée
Auteur : Denis Lereffait
Couverture : Karen M
Parution : 17 Mars 2016



Résumé :
Dans un village en bordure de forêt des garçons et des filles, âgés de 10 à 18 ans, passent le plus clair de leur temps à jouer. Le jour de leur 18ème anniversaire, ils doivent le quitter pour rejoindre la capitale afin de vivre leur Renaissance. Ils ignorent ce qui se cache derrière ce terme, car jamais personne n’est revenu au village pour le dire. Tout va basculer quand, pour la première fois, un des habitants va trouver le moyen de prévenir ses anciens amis que certains d’entre eux sont condamnés à mourir... 



Mon avis : 
Merci à Rebelle Editions de m’avoir permis de donner mon avis !

J’avoue avoir eu une résistance avant de le lire. Le résumé est bien tentant mais comme j’ai lu le premier tome de l’autre série de l’auteur, « Ezéchiel Stan », j’avais peur d’avoir la même difficulté pour la lire au rythme de lenteur extrême. Finalement, pas du tout ! J’ai adoré !

Tout ce qu’on sait grâce à la quatrième c’est qu’il y a un village d’ados et puis un jour arrive la Renaissance à l’âge de 18 ans. Sauf que personne ne sait ce qu’il se passe à cette occasion. C’est balo hein. =P Un jour, un de leur camarade va revenir et va leur dire que pour certains c’est la mort. 
Terrible nan ? C’est alléchant. Rien que là on cogite puis après dès qu’on ouvre le livre, on découvre l’univers. TAN TAN TAAAAAAAN !

Le vocabulaire et l’écriture ne font pas comme les jeunes de maintenant. C’est un autre langage. Je n’arrive pas trop à m’expliquer. Je ne vous aide pas là, hein. Ça va bien à l’histoire. Le pire c’est qu’on sent un petit changement pour le point de vue de l’héroïne, une autre atmosphère. C’est impressionnant. En tout cas, c’est mon ressenti. Il y a toujours la touche de l’auteur. =P

Je vais parler du roman. C’est ça, généralement, qui intéresse. MOUHAHAHAHA
En fait, je ne m’attendais pas du tout à ça. Du fait qu’on connait certains éléments, on s’attend que ça démarre de suite. Beh pas du tout. Au début, je grognais mais après je me suis prise dedans. Petit à petit le monde est révélé. Plein de questions nous bousculent et évidemment les réponses ne viennent pas. Ce que j’aime bien, même si c’est écrit à la troisième personne, nous suivons Pénélope. Vous l’aurez deviné c’est notre héroïne. =P
Pourquoi ils sont dans un village ? Pourquoi les « 10/18 ans » ? C’est quoi ce binz ?! Mon cerveau se rebellait énormément face à ce système. Quand il ne se rebelle pas hein ?! =P Les apparences sont parfois dangereuses. ;) 

Avant de rentrer dans le vif du sujet, vous verrez ce que sait, il y a des indices et des éléments qui nous poussent à avancer. Des petits détails qui nous font questionner. 
Je ne veux pas trop dire sur l’histoire car c’est une agréable surprise. Parfois c’est un peu plat mais ça met bien en avant la psychologie et le contexte. Il y a des petits pics qui vont nous faire un peu peur. Un moment donné j’avais l’adrénaline. Parce que oui, c’est plat mais après ça part en live. BOUYA ! L’univers est fascinant puis après ça fait peur. Bon, en même temps, les dystopies, ce n’est pas une partie de plaisir. Ha ha ! Maintenant je veux la suite ! Punaise, juste quand tu accélères la cadence, PAF.  Je me disais : « NON, NON, NON ». PAF. Glamour hein. On a un côté de la dystopie et vu qu’il reste plusieurs tomes, j’ai un mauvais pressentiment du coup. J’ai peur !   
Il y a beaucoup de rebondissements, ça ne s’arrête pas. On s’approprie l’univers, on le côtoie, on le découvre puis j’ai halluciné pour quelque chose. Je sentais ce petit truc (je ne dis pas le mot exact, sinon j’oriente) et puis BADABOOM l’explication est arrivé. Alors oui, on a des explications mais c’est pire car les questions sont plus nombreuses. J’ai l’impression que ça change des autres dystopies, en tout cas c’est bien parti pour. Je ne sais pas si un élément ou un sujet ont été traités ailleurs. Certains fragments se laissent deviner mais après y a des choses, on ne peut pas. =P
Pour Pénélope, je vous laisse la surprise. =D Hé hé. *petit sourire sadique*



Ce premier tome démarre lentement puis ça commence à s’accélérer. Il y a une cadence qui augmente avec des rebondissements qu’on voit ou non venir. On est souvent surpris car l’univers se met en place. Les questions nous tourmentent dans le vrai du faux. Je ne m’attendais pas à ça mais la suite promet ! Vivement !


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy