L'Héritière de Jeanne-A Debats

Editions : Actusf
Auteur : Jeanne-A Debats
Couverture : Damien Worm
Parution : Octobre 2014


Résumé : 
Je m'appelle Agnès Cleyre et je suis orpheline. De ma mère sorcière, j’ai hérité du don de voir les fantômes. Plutôt une malédiction qui m’a obligée à vivre recluse, à l’abri de la violence des sentiments des morts. Mais depuis le jour où mon oncle notaire m’a prise sous son aile, ma vie a changé. Contrairement aux apparences, le quotidien de l’étude qu’il dirige n’est pas de tout repos : vampires, loups-garous, sirènes… À croire que tout l’AlterMonde a une succession à gérer ! Moi qui voulais de l’action, je ne suis pas déçue… Et le beau Navarre n'y est peut-être pas étranger.


Mon avis :
Je cherchais un roman pour me détendre, et pour m’aider à retrouver l’envie de lire. Ça faisait quelques jours que je n’arrivais pas et quoi de mieux qu’un roman pas prise de tête tout en nous embrigadant dans l’histoire ? 

Je relis le résumé car je ne m’en rappelais plus et comme l’auteur vient aux Imaginales, je n’ai pas hésité à commencer « L’Héritière » !
Agnès est une jeune femme qui a perdu ses parents et son frère. Elle est une sorcière. Son oncle va lui proposer de l’engager. Ce n’est pas de tout repos. =P Elle a une famille particulière, mais ça m’a fait rire. =P

On passe un bon moment en compagnie d’Agnès, elle est un peu naïve au début. Ça fait tout son charme d’ailleurs. En même temps quand on vit comme un peu un ermite, on ne sait pas grand-chose. Elle va évoluer et apprendre beaucoup de ce monde, l’AlterMonde, que nous découvrons en même temps qu’elle.  Par contre, je ne comprenais pas trop son comportement mais on se laisse aller dans les péripéties d’Agnès. Elle est courageuse et parfois, voire souvent, je riais tellement à certaines situations. Mémorable. Remarquez, c’est un peu tous les personnages, ils ont tous un grain. Ding ! Ding !
La rencontre de Navarre m’a fait rire, il est particulier. J’adore ce personnage et Herfie aussi, celui-là ma parole. C’est LE méchant qu’on aime, qu’on adore. =D Il y en a d’autres et je peux vous dire que vous n’allez pas être déçus. Hé hé hé !

Il y a un peu deux histoires. Le livre commence doucement, on apprend un peu des choses, on assimile. Ça se lit tellement facilement qu’on ne voit pas les pages passer. Au bout de 100 pages environ, les choses « sérieuses » commencent et l’histoire et l’intérêt du roman augmentent. =P
Donc, on va rentrer royalement dans l’AlterMonde et qu’est-ce que c’est compliqué. J’ai adoré découvrir tout ça et suivre Agnès. Je ne dis pas grand-chose de l’histoire à part qu’elle va vous faire rire, que vous voulez tuer des personnages, être choqué, sourire, découvrir l’univers de l’auteur mais surtout ! surtout ! avoir le sourire en coin. Oui, c’est très important ! Hé hé hé !
A part cette grande intrigue, où j’avoue, je ne vous dis pas grand-chose (pauvre Agnès MOUHAHAHAHA), il y a un mystère qui entoure notre héroïne. Je me pose énormément de questions, et j’ai vraiment hâte de savoir la suite et d’avoir des réponses ! C’est vraiment en second plan mais le peu qu’on sait, ça réveille largement notre curiosité. *-*



J’ai adoré l’univers. Jeanne-A Debats, a créé des particularités et des facettes originales tout en restant classiques parfois, voire en même temps. Les personnages sont hauts en couleur et nous passons un très bon moment ! 

Commentaires

  1. Jette-toi sur le T2, c'est encore plus barré !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ! =D En plus, j'en ai une à la maison aussi qui l'attend. x) Elle me harcèle pour que je le prenne ! xD

      Supprimer
  2. Bon j'avoue que celui là me tente énormément ! J'adore la couverture, le résumé et ta chronique est plus que positive. En plus c'est tout à fait le genre d'ambiance que j'aime !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jette toi à l'eau, euuh dans le livre. Tu vas beaucoup rire. =)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy