Sword Art Online, T3 - Phantom Bullet de Reki Kawahara

Editions : Ofelbe
Auteur : Reki Kawahara
Couverture/illustrations : Abec
Parution : 25 Février 2016


Résumé :
« Bande de fous… Rappelez-vous ce nom et craignez-le… Le nom de mon arme et le mien… Death Gun ! »
Un an après son retour dans la réalité, Kazuto Kirigaya, connu sous le pseudonyme de « Kirito, l’épéiste noir », se voit confier une mission dans le nouveau VRMMO à la mode, Gun Gale Online, pour enquêter sur la mort réelle de joueurs tués virtuellement à l’intérieur du jeu.
Il y rencontre Shinon, une mystérieuse jeune fille déterminée à remporter le fameux tournoi Bullet of Bullets, battle royale qui déterminera le meilleur joueur de GGO.
S’amorce alors pour Kirito, équipé d’un sabre laser, et Shinon la snipeuse, une chasse à l’homme mortelle dans ce monde où les révolvers ont remplacé les épées. 


Mon avis :
A force de voir passer la pub de cet arc en anime qui allait être diffusé sur Game One, j’avais de plus en plus envie de me jeter sur la light novel. Merci aux éditions Ofelbe pour cette opportunité ! 
Ne pas oublier que deux tomes au Japon font un seul en France et qu’est-ce que c’est bien. Au moins l’arc n’est pas coupé en deux. MOUHAHAHA et nous on n’est pas frustrés. Hé hé 

Nouveau roman. Nouveau jeu. Nouvelles règles. Les mots spécifiques de ces VRMMORPG et de tous ces jeux, j’ai beaucoup de mal. Il y a plein d’abréviations et souvent je ne savais plus ce que ça voulait dire, dommage que cette fois-ci il n’y avait pas de lexique à la fin.  Mais au fur et à mesure, ces quelques abréviations m’ont fait tilt. =D YOUPIIIIIIIIIIIIIIII mon cerveau s’est réveillé ! Alléluia ! *-*

En commençant j’essaie de comprendre ce jeu « Gun Gale Online » dit GGO, les armes à feu changent des épées et de la féerie. =P C’est un plaisir de retrouver Kirito, il avait pris confiance en lui et il apprend toujours de ses erreurs. Dès qu’on ouvre le livre, on voit qu’il a grandi et qu’il est toujours timide face à Asuna. =) Ça se passe des mois plus après la fin de « Fairy Dance ». =) On fait appelle à Kirito pour enquêter sur la mort de deux joueurs  de GGO et un dénommé Death Gun semble en être responsable. Vérité ou fabulation ? Le mystère commence ! 
Oui, oui !
« Bande de fous… Rappelez-vous ce nom et craignez-le…
Le nom de mon arme et le mien… Death Gun ! »
Ça fout les chocottes hein ? 
=D

Kirito a changé mais pas complètement. Il a grandi mais SAO plane toujours sur lui. Vous savez le truc post-SAO. Je voulais dire post-traumatique mais ici, nop n’y a pas. =P Et je l’appelle toujours Kirito mais son vrai nom est Kazuto Kirigaya. C’est plus simple Kirito. =P
Avec Gun Gale Online, on retourne un peu aux sources pour les meurtres. Je me demandais comment l’auteur allait évoluer après « Fairy Dance » surtout la psychologie des personnages est toujours en surface. Ici, c’est toujours le cas sauf on va être conscient d’un problème, enfin les personnages Kirito et Sinon (ça se prononce Shinon, oui c’est très important !). Sinon/Shido, est une nouvelle qui arrive dans l’aventure. Une jeune femme enfermée, qui a ses problèmes et qui n’a pas eu la vie facile. Elle va prendre conscience de beaucoup de choses comme Kirito. Le passé sera toujours présent quoi qu’il arrive. Bon la psychologie est bien là mais toujours en surface où elle est un peu mal gérée, fin’ perso. =P Je suis peut-être trop exigeante aussi. 

Parlons de l’histoire. Comme je le disais on sent un changement chez Kirito mais il est toujours meurtri. Ouais voilà c’est ça ! Ouf, j’ai enfin trouvé le mot. =P La magie, la féerie a laissé place à la science-fiction. Les épées sont maintenant aux flingues ! Boom boom boom et ça part dans tous les sens. Naaaan, je rigole !
Puis, Phantom Bullet est un arc plein de suspense et de tensions. On cherche qui peut-être Death Gun, on s’aventure petit à petit dans ce nouveau monde fascinant. Il y a toujours de l’humour pour alléger l’atmosphère angoissante, on va de rebondissements en rebondissements et sans arrêt on se pose des questions. On se laisse néanmoins entraîner par tout le monde. J’ai deviné certaines choses et j’étais sacrément contente mais d’autres ça a été difficile surtout dans le roman ! On a certains indices puis d’autres compliqués. =D hé hé hé !
Néanmoins l’auteur manque un peu d’approfondissement dans ces arcs (à part SAO car il est plus rythmé) mais c’est toujours aussi sympa de suivre les péripéties de Kirito (oui, j’utilise son pseudo hé hé) et voir les conséquences de SAO sur les mondes de jeux virtuelles. Phantom Bullet permet de faire prendre conscience à Kirito de ses problèmes ou de mettre les points sur les i. On joue avec la psychologie pour Shido. Cette jeune fille est tourmentée. On est touchés par ce qu’il lui est arrivé. La réalité et le virtuel tient à un fil au détriment de nos héros.  Remarquez, ça peut aider. =)
Ce nouveau monde est fascinant mais les autres personnages m’ont tout de même manqués. On les voit moins car on se concentre plus sur Shino et GGO. Logique hein ! 
Découvrir les armes, ça change et je dois dire que ça me plait, l’auteur renouvelle un peu la saga. Des intrigues, très petites, voire juste des mystères ne sont pas finis et ça risque de continuer dans les prochains tomes. Même si GGO est bouclé dans un sens, on laisse un petit suspense, et des gros questionnements. Curiosité quand tu nous tiens ! =D



Ce troisième volet fait un petit écho avec SAO. Les personnages sont attachants et la nouvelle, Shino est une jeune fille qui évolue et se questionne sur son présent et son passé. Les pistolets remplacent les épées et la touche de science-fiction renouvelle un peu la saga. Il y a toujours de la tension et du suspense et évidemment beaucoup d’humour.  C’est à nouveau un plaisir de suivre les aventures de Kirito et de voir comment tout le monde se remet de SAO. =)


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy