De notre sang, d’Adeline Debreuve Théresette




Editions : Petit Caveau
Collection : Gothique
Auteur : Adeline Debreuve Théresette
Couverture : Anne Claire Payet
Parution : 15 Septembre 2009



Résumé :
Transylvanie, fin du dix-neuvième siècle. Traqué sans relâche, Dracula, le Prince des Vampires, dépositaire du sang de l’immortalité, craint pour l’avenir de sa race. La seule solution, pour assurer une pérennité certaine aux siens, serait d’engendrer un héritier de son propre sang. Mais pour cela, il lui faut d’abord trouver une humaine capable de porter en son sein l’enfant d’un non-vivant…
En France, Marie Iscariel, dame de compagnie d’une riche héritière, fait le même étrange cauchemar depuis son enfance : un rêve effrayant où il n’est question que de peur et de mort.
Entraînée au cœur d’un monde inconnu, la jeune femme va découvrir que l’amour et le sang peuvent parfois s’unir pour créer une étrange destinée…
***
De notre sang est un récit délicat et sensible. Une très belle histoire d’amour entre un vampire mythique et une simple humaine. Deux destinées étranges, deux âmes qui s’uniront, dans un monde d’effroi et de passion, pour écrire un nouveau futur.
Adeline Debreuve-Theresette nous livre ici son tout premier roman. Sous une plume subtile et légère, elle aborde sans complexe le mythe du vampire dans ce qu’il a de plus romantique. Passionné et frissonnant.


Mon avis : 
Merci aux éditions Petit Caveau de m'avoir permis de donner mon avis !

Dracula, un personnage colérique et arrogant, doit penser à la survie des siens. C’est là que son cerveau s’illumine et se met à la recherche d’une personne. =P

Je suis une peu mitigée, il y a une romance mais un moment donné je me demandais si il y avait eu viol ou non. Ça m’a tellement perturbée que je n’ai pas apprécié le reste et le rapprochement entre nos deux protagonistes. Je me posais souvent la question et j’étais entre « quand est-ce qu’ils vont être ensemble ? » et « comment elle peut être avec lui ? ». Ah c’était mémorable dans mon cerveau.

Si je fais abstraction du « viol » car je ne sais toujours pas, j’ai bien aimé. C’est court mais ça se laisse aller, il y a des raccourcis. C’est simple et efficace. C’est une histoire sympa et assez surprenante, et de voir ce que le destin réserve. J’ai bien aimé ce que l’auteur a mis en rapport avec la religion. Enfin, surtout sa touche personnelle. J’avoue que ça m’a bien fait rire. Les jeux des références, si je peux dire, m’ont fait sourire. Le destin peut-être cruel. =P
Pour la romance, elle est douce et va un peu vite. L’héroïne, Marie, a un fort caractère et j’ai bien aimé quand elle lance des piques à sa Seigneurie Dracula.

En parlant d’eux, ils sont très différents. L’auteur nous donne une autre version de Dracula, enfin l’histoire, car le personnage est le bien méchant, monstrueux et démon des nuits. =P  C’est un être détestable mais dans certains moments, il est attachant. 
Marie est une jeune femme qui a ses propres « démons » et qui a une destinée qui m’a fait rire. Oui, oui je vous jure, vous comprendrez quand vous lirez. C’est vrai que je suis bizarre parfois. =P Bref, Marie va grandir, évoluer mais c’est surtout Dracula qu’on va voir autrement. Ils font la paire et vont apprendre l’un de l’autre.
J’ai peut-être trouvé un peu niais certains éléments et que ça se passait trop vite néanmoins c’est une lecture où je me suis détendue. Le côté vampire n’est pas abandonné, on revient au bon méchant vampire et c’était un plaisir de voir cela même si on devine facilement l’évolution du personnage principal. 
Une atmosphère sombre se dégage avec une pointe poétique et un petit air « mélancolique ». Une histoire simple dans la trame et complexe dans les sentiments. 


A part, une question si oui ou non il y a eu viol qui planait pendant une bonne partie ma lecture, c’est une jolie petite romance où on peut se détendre. Les personnages sont casse-bonbons mais évoluent. J’ai quand même trouvé qu’il y avait des raccourcis et parfois que c’était gnian gnian. Par contre, on voit Dracula dans toute sa splendeur, bien méchant. 

Commentaires

  1. J'ai eu le même ressenti ;-) récit pas assez développé au final qui aurait bien mérité plus de lenteur dans les sentiments amoureux où la volte face de l'héroïne était trop brutale à mon goût...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ouiii l’héroïne qui change d'avis d'un coup. Je ne me suis pas trop étonnée après quand j'ai vu le nombre de pages. =P J'ai oublié de mettre ce détail je crois. x) J'ai eu un peu de mal à faire l'avis. x)

      Supprimer
    2. Voilà, on se comprend 😉 200 pages de plus auraient été bienvenues, je me souviens que j'avais commenté sur Booknode que la plume manquait de maturité mais y avait du potentiel, je lirai bien autre chose d'elle avec quelques années et bagages de plus 😊

      Supprimer
  2. J'ai lu ce roman l'an dernier et j'ai vraiment détesté parce que pour moi il y a bel et bien viol. Donc je ne peux comprendre une romance basée sur ça. J'étais vraiment déçue, en plus la façon dont il la traite durant tout le roman, c'est trop pour mon coeur de romantique XD.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me rassures un peu quand même, je n'ai pas imaginé. =P On est deux, moi non plus je ne peux comprendre et je n'arrive pas. Je suis très romantique aussi. xD

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy