La Chronique de Bridgerton, T1 - Daphné et le Duc de Julie Quinn

Editions : J'ai Lu
Collection : Aventures et Passions
Auteur : Julia Quinn
Parution : 13 Janvier 2016


Coup de cœur ♥ !


Résumé :
À la naissance de son fils, le duc de Hastings jubilait. Hélas, l’enfant bégaie ! Affront insupportable pour le duc, qui l’a renié sans pitié. Le jeune Simon a donc grandi, solitaire et assoiffé de revanche. Après de brillantes études, il a bourlingué de par le monde jusqu’à la mort de son père, et c’est désormais porteur d’un titre prestigieux qu’il revient en Angleterre où il est assailli  par une horde de mères prêtes à tout pour marier leurs filles. Mais Simon ne s’intéresse pas aux débutantes. Sauf peut-être à Daphné Bridgerton, qu’il a rencontrée dans des circonstances cocasses. Comme Simon, elle voudrait qu’on la laisse en paix. Une idée machiavélique naît alors dans l’esprit du duc…



Mon avis : 
C’est un coup de cœur pour ce premier tome et je sens que ça va être la série entière. Julia Quinn a une façon d’aborder les choses, c’est différent des autres romances historiques. J’ai beaucoup aimé son style (enfin la traduction, j’espère que ça se rapproche de l’auteur).

A la mort de son père, Simon est devenu le nouveau Duc de Hastings. Il veut se venger de son père et lors d’un bal, il rencontre Daphné, quatrième d’une fratrie de huit enfants, les Bridgerton (très, très important). C’est alors qu’ils vont s’allier ! Oui, oui !

Simon n’a pas eu une enfance facile. A cause de son bégaiement, son père ne l’aimait pas. Il a appris à être fort mais il est toujours hanté par son père et sa façon de voir les choses. Il fait ce qu’il veut, il va apprendre à aimer, à s’ouvrir et à évoluer. Le plus difficile c’est de s’affranchir de son passé. ;)
Daphné a un caractère de cochon. Elle a beaucoup de répartie et est, hélas, ignorante sur certaines choses. Remarquez ça crée des situations sacrément drôles. Elle aussi,  elle va apprendre, va évoluer. Daphné va se trouver, elle sait déjà ce qu’elle veut mais il lui manque quelque chose qu’elle va découvrir dans le roman. =) 

Que dire ce de premier tome ? J’ai absolument adoré et dès le départ on rigole, enfin dès le chapitre 1 car le prologue c’est l’enfance de Simon. Tout ce que j’ai pensé est : « connard de père ». 
A part ça, on se laisse entraîner par nos protagonistes et toute la famille Bridgerton. Elle est mémorable et c’est vraiment sympa de les connaitre. D’ailleurs j’ai envie de lire les autres tomes pour découvrir mieux cette famille.
C’est une romance historique calme avec des péripéties. Je n’ai pas vu le temps passer et j’étais morte de rire quand Daphné essaye de comprendre le devoir conjugale. J’ai le sourire rien qu’en écrivant cette dernière phrase. Je vous jure, c’est mémorable et on n’arrête pas de rire, tout le temps. On passe par beaucoup d’émotions, entre situations cocasses et situations pimentées. Ça bouge un peu même si j’ai un peu fait une grimace à un passage, j’ai bien aimé la suite et comment l’auteur continue l’histoire.

J’ai vraiment pris un plaisir à suivre Daphné et Simon et faire la connaissance de toute la famille Bridgerton, ce sont des cas. Ils sont unis, soudés et très protecteur quand il s’agit de leur sœur (cf. Anthony, l’ainé de la famille). Nos deux héros, se cherchent quasiment tout le long, ça fait des étincelles. Il y a une attraction et une alchimie qui se dégagent et qu’on prend à plaisir à lire.
Quand on sait que ça se passe au début du XIXe siècle, les convenances n’étaient les mêmes qu’aujourd’hui surtout au niveau du cou. Comprendre qui pourra !
Qui est lady Whistledown ? Comprendra qui pourra²



Ce premier tome de la famille Bridgerton est très drôle. On s’attache à tout ce petit monde et à nos héros. On veut apprendre à les connaitre et on ne se lasse pas une seule seconde. Avec des petits rebondissements et des situations cocasses, on n’a pas le temps de s’ennuyer ! Tout ce qu’on demande est le prochain tome !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy