Par la Grâce des Sans Noms, de Esther Brassac


Editions : Chat Noir
Collection : Black Steam 
Auteur : Esther Brassac
Couverture : Mina M
Parution : Novembre 2015



Petit coup de cœur ♥ !


Résumé :

Voilà près de vingt ans que la guerre franco-prussienne est terminée. Le canon hypersyntrophonique utilisé par Napoléon III a assuré une victoire retentissante au goût pourtant amer. Les retombées de l’arme monstrueuse ont causé des millions de morts à la surface de la Terre, détruisant également la faune par une lèpre incurable tandis que la végétation mourait peu à peu. Grâce à l’intelligence des scientifiques autant qu’au pouvoir des enchanteurs, un dôme de trois mille six cents kilomètres carrés a été construit, permettant de sauvegarder une zone du sud-ouest de la France, le Royaume garonnais.
Alors que tout espoir de voir la vie renaître au-delà de la frontière artificielle est perdu, des crimes en série abjects sont perpétrés dans la cité tolossayne. Le préfet charge un fin limier, Oksibure, spectre coincé entre le monde des vivants et celui des morts, de résoudre cette terrible affaire.
Au même moment, Aldebrand loue une maison dans le centre de la cité pour y résider quelques mois avec ses amis : Cropityore, un incube de dix-huit mille ans et Katherine de Clair-Morange, humaine récemment transformée en vampire en raison d’une vieille malédiction. Tous trois désirent créer un album gothique pour le compte d’une prestigieuse maison d’édition. Bien qu’il soit à la recherche de sa jumelle disparue dans d’étranges circonstances, Aldebrand va devoir aider Katherine à assumer les pénibles répercussions de sa métamorphose. Tout au moins, croit-il que ce sont là des problèmes bien suffisants à assumer. Il est loin d’imaginer que la demeure louée va bientôt concrétiser des cauchemars plus terribles encore.

Mon avis :
J’ai mis une semaine et demie à le lire, une semaine et demie à le savourer. Ce n’est pas mon genre de laisser un livre qui me plait comme ça mais avec lui, un je ne sais quoi m’a plu. Je voulais rester le plus longtemps possible dans ce monde et révélations sur révélations ce n’était pas vraiment évident. Les 100 dernières pages, beh elles ont filé à la vitesse de l’éclair.  FLAAASH ! *-*

Les personnages sont attachants tous autant qu’ils sont. Ils sont complexes, bien travaillés et se dévoilent petit à petit avec leur lot de mystères chacun. Je ne vais pas les nommer un par un car ça serait long et j’ai beaucoup de choses à dire. Comme je ne veux pas spoiler, ni donner des indices, beh VOUS N’AUREZ PAS ! Toc !
Sinon, ils sont énigmatiques. C’est écrit à la troisième personne et nous suivons plusieurs d’entre eux. Finalement, je ne résiste pas. Oksibure, est un détective particulier, une énigme à lui tout seul. Il est accompagné de Piouf-Lune, cette adorable flammèche que je veux adopter. Beh  ouais ! Quand vous lirez le roman, vous comprendrez ! Vi. =D Ne doutez pas que j’ai craqué sur son nom. Niark niark ! Puis, nous avons Aldebrand, une jeune homme qui est « hanté » par son passé, Katherine, une jeune vampire qui a des problèmes avec une malédiction et enfin, Cropityore (j’adore ce nom, ça lui va comme un gant en plus x)), un incube intelligent et des idées fort étranges. *tousse*
Je ne dis plus rien. Les personnages sont vraiment supers, vous allez être surpris, dégoûtés peut-être, ravis, et à fond derrière eux !! Oui, ui !

Nous sommes en 1890. La guerre franco-prussienne est terminée depuis longtemps et le pire pour la gagner, une énorme catastrophe est arrivée. Les survivants se voient obligés de vivre sous un dôme. Le Royaume garonnais. Pas tip, tops hein !
Une certaine tranquillité s’est installée mais c’est sans compter sur les meurtres ignobles commis et une maison pas tout à fait comme les autres.
L’histoire est vraiment géniale. J’avais déjà beaucoup aimé « La nuit des cœurs froids » du même auteur, Esther Brassac. C’est un plaisir immense que je me suis plongée dans « Par la Grâce des Sans Noms ». Rien que le prologue nous fait saliver. Ce roman nous titille dès le départ et ce n’est pas pour nous déplaire. On est directement dans une ambiance, puis commence une enquête hors norme. =P

Comme je le disais, j’ai mis un moment à le lire. Pourtant, je me suis régalée à suivre tous ces personnages et en apprendre sur cet univers et l’histoire. Cette dernière est soignée. Progressivement, elle se révèle. Je me demandais où on allait. Quel est le lien avec le prologue ? Sérieusement, hein ! Brrrrrrr. 

Alors qu’on s’imprègne de cette atmosphère, on ne voit pas le temps du récit passer. Petit à petit, ça avance doucement et fatalement. On avait des éléments pour attiser notre curiosité mais j’étais loin de savoir ce que nous réservait  la suite. J’arrivais parfois à deviner mais c’était quelques secondes avant la ou les révélation(s). Je suis restée scotchée plus d’une fois devant ma lecture. On nous mène par le bout du nez. Je vous jure ! L’écriture de l’auteur est tellement fluide et particulière qu’on avance tranquillement jusqu’à la dernière page.
J’ai eu beaucoup de réaction entre le dégoût, la surprise, une petite grimace, le sourire et même le rire. L’auteur ne mâche pas ses mots et j’étais vraiment contente de certaines réactions des protagonistes. Ils évoluent dans le roman et changent... ou pas. On n’est vraiment pas au bout de nos surprises. Rebondissement sur rebondissement, les retournements de situations qui nous surprend et cette manière de mener l’histoire, ouh la la. Je n’ai pas les mots. Je ne sais pas comment décrire quelque chose. Je vais essayer. =D

Les aventures de nos protagonistes vont bon train. Pauvres petits choupinets quand même. Ils ne sont pas épargnés et nous avec. Pff. Piouf. Pour nous faire méchamment patienter jusqu’à toutes les révélations, on nous titille en nous mettant l’eau à la bouche et nous donnant des informations au compte-goutte. En plus, comme les personnages sont super bien travaillés et attachants tous à leur façon, on veut toujours savoir ce qu’ils font.  Même là, des fois « j’oubliais » quand on « sauté » d’un personnage à un autre.  C’est très bien fait, on ne sent pas trop le changement. Ça coule de source et on tourne pour connaitre l’issu final. J’avoue, parfois, je grommelais car je n’avais pas la suite de suite des événements appropriés à un protagoniste/moment. =P
Je vais m’arrêter là je sens. Hé hé hé ! Un dernier truc, je suis restée complètement idiote vers la fin. =P HEIN ? Oh Oh Oh ! O_o 



Esther Brassac mène avec brio son histoire et ses personnages. Elle nous emporte dans un univers complet, complexe et une histoire qui nous tient en haleine du début jusqu’à la fin ! Vivement son prochain livre. =D ♥ 

Ps : La  couverture est sublime ! J'adore le coup de crayon de Mina M. ♥

Commentaires

  1. J'avais l'y nos coeurs froids et tellement pas aimé que je ne sais pas si j'oserai tenter ce nouveau titre de l'auteure.
    Est ce que le style est semblable d'après toi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'après mes souvenirs oui un peu quand même. C'est une chouia le même procédé. =) Après, est ce que le résumé te tente ? =)

      Supprimer
    2. Pas vraiment, je m'abstiendrai pour ce titre. Par contre, je viens de faire un petit tour sur le site du Chat Noir et craquée sur 3 des 4 nouveautés en précommande oups.

      Supprimer
    3. Ouki. =) Si ce n'est pas ton genre, il vaut mieux alors. =)
      Ha ha ! On craque toujours chez eux. =P Perso, je craque pour les 4 à la fin du mois. =D *-*

      Supprimer
    4. Comme le YA ce n'est pas mon truc je n'ai pas pris le carnaval machin et comme je devrais pouvoir aller au salon du fantastique en février je verrai si des titres de 2015 qui ne m'avaient rien dit me tentent sur le stand.

      Supprimer
    5. Tu n'aimes pas le YA ? Dommage il y en a de sympa. =) Il y en a des chouettes qui sont sortis en 2015. Tu pourras demander à Mathieu qui te conseillera selon tes goûts. J'ai beaucoup aimé "La dernière fée de Bourbon" ou encore "Notes pour un monde meilleur" (préquel de "De l'autre côté du mur") mais apparemment c'est du YA.
      J'ai adoré ♥ "Smog of Germania" de Marianne Stern et bien aimé "La pelote d'épingles" de Cécile G. Cortes. =) Sinon il y a des suites de sagas qui sont sortis. =)

      Supprimer
    6. Lol je me laisserai tenter par les Chroniques d'Oakwood. Pelote d'épingles était bien sympa oui ;-)

      Supprimer
    7. Je ne peux pas te dire sur celui-ci je ne l'ai pas lu.
      Chouette tu as lu aussi "Pelote d'épingles", sinon tu connais la saga Néachronical du Chat Noir ? =)

      Supprimer
  2. Ouaip lu la trilogie l'an dernier, c'était chouette, j'en ai pas mal du Chat noir, c'est ma maison d'édition chouchou. Plusieurs lus et encore un paquet dans la PAL.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Néa une saga coup de cœur même si ce n'était pas gagné au début à cause de l’héroïne. x) Pareil. :3 J'adore cette maison, j'ai tous les livres et encore un paquet comme toi dans ma PAL. =)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy