{Film} La 5ème Vague


Sortie française : 27 Janvier 2016 (1h57min)
Réalisé par : J Blakeson
Nationalité : Américain
Genre : Aventure, Science Fiction,
Distribution : 
Acteur (rôle)
Chloë Grace Moretz (Cassie Sullivan) ; Zackary Arthur (Sammy Sullivan) ; Nick Robinson (Ben Parish/Zombie) ; Alex Roe (Evan Walker) ; Liev Schreiber (Colonel Vosch) : Maria Bello (Sergent Reznik) ; Maika Monroe (Ringer)...


♥ ♥ ♥

Synopsis :

Quatre vagues d’attaques, chacune plus mortelle que la précédente, ont décimé la presque totalité de la Terre. Terrifiée, se méfiant de tout, Cassie est en fuite et tente désespérément de sauver son jeune frère. Alors qu’elle se prépare à affronter la cinquième vague, aussi inévitable que fatale, elle va faire équipe avec un jeune homme qui pourrait bien représenter son dernier espoir – si toutefois elle peut lui faire confiance…


Mon avis :
J’ai lu le roman et dès que j’ai su qu’il y avait un film, j’ai sauté de partout dans ma maison. =P Je n’ai pas pu résister à aller à l’avant-première près de chez moi.

Que dire ? Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Nous sommes dedans, même si c’est un peu long au début pour bien démarrer.
On essaye de comprendre ce qu’est la 5e vague. Des vaisseaux extraterrestres sont apparus dans les cieux. Pourquoi sont-ils là ? L’hécatombe commence. Cassie va faire tout pour retrouver son petit frère, Sam.

Nous sommes dans l’atmosphère pesante, apocalyptique. L’actrice qui joue Cassie est très expressive.
L’histoire est très sympa et un peu originale. Je ne dis pas plus pour que vous découvrez le film (ou le livre).
C’est vrai que nous suivons des adolescents mais ça ne tombe pas dans le nian nian. Bien au contraire, il y a de la force, des ados avec différentes personnalités mais aussi de la survie ainsi qu’un questionnement.
Dans ce genre de film, il y a les effets classiques, l’espoir, le désespoir, l’amour… et ça marche très bien ici.
Les acteurs sont bons et j’ai été assez surprise des choix. Je suis finalement assez contente, ils jouent très bien. =)
C’est vrai que j’ai lu le livre, il y a plus d’un an et demi et je trouve que le film lui est très fidèle. Il y a quelques raccourcis mais la trame est bien présente. Je visualisais bien le roman, les passages, tout revenait dans ma tête. Ben, je l’ai trouvé moins « nian nian » on va dire dans le livre alors que là, pas du tout. Evan, un petit quelque chose m’a dérangé dans le film.
Sinon, ils sont tous très bien. Les personnages sont attachants, les moments durs sont plein d’émotions. Comme il y a des raccourcis, il y a des personnages secondaires survolés et j’espère qu’ils seront plus approfondis. J’ai adoré Ringer. ♥
Cassie une jeune fille toute joyeuse, va changer avec les événements. Il y a bien un esprit psychologique tout le long du film. On le ressent. =)
Les effets spéciaux sont très bons. J’avais beaucoup le cœur serré et j’ai eu peur aussi, une tension qui monte sur des scènes. Les scènes sont très bien gérées et tout est bien dosé. ;)

C’est un bon film, une bombe comme je dirais !! *-* Les personnages sont attachants et très bien joués par les acteurs. Le livre très bien adapté et c’est un peu comme j’imaginais. =P A voir !


Commentaires

  1. J'irai peut-être le voir finalement...

    RépondreSupprimer
  2. J'ai adoré ce film ! Bon je n'ai pas encore lu le livre mais tant pis, je n'ai pas pu résister à aller le voir. Du coup je ne peux pas comparer mais j'ai passé un très bon moment. Les effets spéciaux sont super et j'ai beaucoup aimé les acteurs. Il y a des scènes vraiment dures, notamment quand ils sont dans le camp où ils sont sensé être en sécurité (je ne veux spoiler personne XD). C'est un très bon film et j'ai hâte de lire la suite :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tant que film il est sympa. Hâte de la suite aussi. =) Mais le livre est largement mieux même niveau psychologique ou personnages. =P

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy