Log Horizon, T1 - Premiers pas dans un autre monde de Mamare Touno


Editions : Ofelbe
Auteur : Mamare Touno
Couverture/illustrations : Kazuhiro Hara
Parution : 26 Novembre 2015


Résumé :
Elder Tale est le jeu en ligne qui rassemble le plus grand nombre de joueurs dans un monde où la nature a repris ses droits. Mais lors de la sortie de sa douzième extension, tous ceux qui s'étaient connectés se retrouvent prisonniers du jeu.

Ignorant comment ils sont arrivés là et s'ils pourront en sortir un jour, beaucoup perdent la volonté d'avancer.

Mais Shiroe, un des joueurs les plus connus et les plus respectés du jeu refuse d'abandonner. Aidé de ses fidèles compagnons Akatsuki et Naotsugu, il va tenter de convaincre les " Aventuriers " de ne pas se laisser abattre et de bâtir une nouvelle société dans ce monde virtuel qui est maintenant le leur.


Mon avis : 
Merci aux éditions Ofelbe pour leur confiance !

OOoouh quand j’ai su que la light Novel Log Horizon, j’étais totalement joie. ♥ Je connais l’anime, j’ai vu les deux saisons qui sont passées sur J-One. Ne doutez pas, que j’ai sauté sur l’occasion « roman ». =P

Pour commencer ce livre, j’ai mis l’anime de côté car de temps à autre, il y a quelques petits changements. Dur de mettre de côté l’anime d’ailleurs car en lisant, j’avais les images en tête. =P Je connaissais déjà les personnages mais les reprendre avec plus de précisions et de spécifications sur leur spécialité m’ont séduite. L’anime, je n’arrivais pas trop à retenir certaines choses, au moins dans cette light novel, en plus que c’est écrit, nous avons des fiches des protagonistes pour notre plus grand plaisir. C’est beaucoup plus simple pour suivre et pour retenir aussi car on retourne au cas où voir si on a un oubli. =P En plus à la fin, il y des tableaux qui sont assez pas mal.
Si vous avez lu Sword Art Online, vous n’allez pas être trop dépaysé mais il y a beaucoup de changement. A part l’immersion dans un jeu, l’univers est totalement différent. Il a ses propres ressources.
Lors d’une mise à jour du jeu Elder Tale, plusieurs milliers de joueurs se retrouvent dans, complètement dedans  le jeu et ils ne savent pas comment revenir dans la réalité. C’est alors que commence une exploration de cet univers où ils ressentiront de vraies sensations comme dans la réalité et de trouver un moyen de sortir du jeu. Il y a aura également quelques obstacles en cours.

Nous suivons plusieurs point de vue de façon subtile, ça ne se sent pas vraiment. Comment ils vont exploiter, progresser et survivre dans ce monde qui est maintenant leur réalité ?
Shiroe est souvent gêné et un stratège hors pair, enfin il réfléchit vite aux situations et se remet en doute et en question assez souvent. Naotsugu est un pervers mais avec un cœur en or. Akatsuki est toute mimi et c’est une assassin, très discrète. Marielle qui a toujours le sourire et qui rigole tout le temps.
Il y a beaucoup d’autres personnages, chacun est unique à sa manière.  =) C’est principalement Shiroe qu’on suit. =D

C’est un peu dur de s’y retrouver avec toutes ces données mais on apprivoise tout petit à petit.
Les protagonistes doivent apprendre à vivre dans ce monde qu'ils connaissaient qu’à travers les écrans.  Pas facile car ça va réfléchir dans la caboche surtout que Shiroe est un stratège, un curieux et manipulateur. =P
On nous donne des tas d'infos. J'avoue que je ne sais pas si j'arriverai d'habitude à tout retenir d'un coup, comme j'ai vu l'anime, je connaissais un peu. J'essayais beaucoup de l'oublier en lisant car je ne découvrais pas des masses. Néanmoins j'étais enchantée de le lire et de redécouvrir tout ça. J'ai oublié des éléments et ça m'a permis de me rafraîchir la mémoire et d'en apprendre beaucoup plus et de mieux comprendre.
Les personnages vont apprendre à leur dépend une différence entre « devant un écran » et « réalité ». Il faut prendre des facteurs pour mieux gérer et grâce à Shiroe qui pense beaucoup, ça coule de source. =P Mais… Hé hé hé ! Personne ne sait comment et pourquoi ils sont arrivés là. Les problèmes vont s'entasser. Ce livre se découpe si on peut le décrire par « épisode » qui fait avancer l’histoire. En fait, les personnages doivent s’habituer à ce monde et ils ne sont pas franc-jeu certains. X)

Il y a beaucoup de répétitions surtout pour les classes, les spécificités du jeu et ce n'est pas pour me déplaire. C'est dur d'enregistrer les classes et les sous-classes avec leurs explications respectives. On enchaîne facilement les pages. Même en aillant regarder un peu l'anime, à part l'histoire où je n'étais pas perdue pour le reste je nageais énormément donc c'est un plaisir non dissimulé que j'essayais de comprendre tout cet univers et son fonctionnement, ces particularités. Il y a juste une chose que je reproche il n'y a pas assez de descriptions pour l’arrière-plan, les  paysages ou les créatures. Même les noms d'attaques et sorts on peut s'y perdre. Voilà, il manque quelques petits détails. =P Le tableau des classes à la fin est juste tip top génial ! ♥
C’est plus concentré sur les relations qui sont mises en avant. Les sentiments sont bien exprimés. Dans ce premier tome nos protagonistes font face à ce monde Elder Tale qui est devenu réalité pour eux. Les problèmes vont se multiplier car personne ne sait quoi faire, l'apprentissage aura  beaucoup d'obstacles et également de doutes et de décisions à faire/prendre.  =P  En gros, c’est une mise en place du monde, des personnages et comment ils vont le faire fonctionner/marcher et l’évoluer pour avancer. =P Il ne faudrait pas rester les bras croisés aussi. Ils sont peut-être « égoïstes » mais ils veulent voir la joie de vivre sur les gens et ne pas tomber dans le désespoir. C’est une découverte sur beaucoup de choses… Je n’en dis pas plus. =P
Comme ils n’ont rien pour les guider, ils vont prendre les choses en main pour trouver un  moyen de quitter ce monde et retourner dans le leur. =D
Quand on pense à ce qu’il peut se passer, on peut être dégouté. Vous comprendrez pourquoi en lisant. Je tirais des grimaces car il y a de lignes à ne pas franchir. J’ai beaucoup ri également, des passages nous font sourire surtout Akatsuki et  Naotsugu. Ces deux-là, ma parole ! =P On parcourt cet univers.

En France  c'est un tome pour deux livres au Japon. =)
Dans la première partie :
C'est beaucoup plus technique et on découvre ce monde alors que les personnages le redécouvre d'une autre manière car c'est plus réel avec des vraies sensations et les règles changent... il faut bien réfléchir. =P
Dans la deuxième partie :
Approfondissement de la partie 1 et mise plus en place de l'histoire et de la survie et de la vie. Une base, toute petite, est bien là. On se demande quand même où on va. =P  Un combat à mener pour l'équilibre des peuples et de cet environnement.


Visuellement c'est comme un petit bijou. J'adorais le toucher et regarder l'intérieur. Il y a des mini posters accrochés tout en couleur et c'est vraiment magnifique. Dedans nous avons de temps en temps des illustrations pour enrichir les scènes et c'est génial. Le plus chouette ce sont les fiches. Des explications ! =O ! On peut mettre des images sur la plupart des personnages importants.
Ce premier tome est tout doux dans l’action mais il laisse place à la découverte « marchande »/société et un peu de l’histoire du jeu. =) Je lirai évidemment la suite car elle va être palpitante (je le sais  grâce à l’anime), mais si je ne connaissais pas trop la suite, je le lirai quand même car j’ai grandement envie de savoir ce qu’il va se passer ensuite et comment les personnages s’en sortent dans ce monde parallèle. =D

Par contre, je mettrai le livre à partir de 15/16 ans. =)

Commentaires

  1. J'aime beaucoup ce que font les éditions Ofelbe !!! J'ai reçu ce premier livre et je suis impatiente de le découvrir surtout après un tel avis !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adooore aussi, et leurs ouvrages sont superbes en plus. =D
      Découvre le, c'est vraiment bien cet univers ! =)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy