La Tour, de Cécile Duquenne


Editions : VoyEl
Auteur : Cécile Duquenne
Couverture : Alexandra V. Bach 
Parution : 4 Juillet 2015 (ebook) / 5 Novembre 2015 (papier)


Résumé :
Jessica, 16 ans, se réveille dans un marécage artificiel aux dangers bien réels. Très vite, elle comprend qu'elle se trouve au sous-sol d'une étrange tour sans fenêtres, et que le seul moyen d'en sortir est de monter jusqu'au toit. Accompagnée de quelques autres jeunes, elle se lance dans l'ascension de sa vie, explorant chaque niveau, affrontant les dangers embusqués…
Et les révélations.
Car Jessica n'a plus aucun souvenir d’avant son arrivée ici. Ils lui reviennent par bribes, étage après étage, et plus elle en apprend, moins elle désire sortir – surtout que son pire ennemi se trouve à l’intérieur avec elle. Bientôt, l'envie de se venger prend le pas sur l'envie de s’échapper…
Et si en exhumant les secrets de son passé, Jessica levait aussi le voile sur la véritable fonction de La Tour ?


Mon avis : 
J’ai repéré ce livre sur la page de l’illustratrice, Alexandra V.Bach. J’ai de suite accroché à la couverture qui est tant mystérieuse. Donc je suis partie à la quête du résumé et il m’a intrigué.
J’ai profité de voir l’auteur au salon de Lambesc pour prendre le roman. Hé hé !

OUH LALA. Deux pages. Prologue. Je suis déjà en train de flipper et d’avoir une montée de tension et d’adrénaline. Jessica se réveille et la peur au ventre, on va combattre avec elle pour arriver jusqu’au sommet de la Tour, pour survivre…
Je courais avec l’héroïne. Petit à petit on se demande pourquoi elle est dans la Tour et ses « camarades » aussi ?
Comme Jessica a la mémoire effacée, un peu comme tout le monde, au fur et à mesure on découvre ses souvenirs et elle. Qui est-elle réellement ? Pourquoi eux ?

Je me suis révoltée plusieurs fois, j’ai hurlé intérieurement. Je me rebellais face à cette Tour, cette énigmatique Tour. Qui est-elle ? Des choix vont être fait et pas des moindres.
Un combat pour sa survie, pour soi. Je ne souhaiterai ça à personne mais vraiment personne même à mon pire ennemie pour vous dire. Remarquez, je ferai pire en fait. Youps. =P  Un chemin semé d’embûches physiquement et psychiquement en montant les étages.
C’est addictif, on tourne les pages haletantes sous les doigts. Aucun répit, on se demande où l’auteur nous emmène et même à la fin on doute. On retient le souffle, nos doigts se crispent. Quand on apprend la terrible vérité, cette révélation, non ces révélations, je suis restée estomaquée. J’étais complètement dans l’histoire, une peur grandissante en avançant. Quand un rideau tombe, tout s’éclairait. Prend place à un désarroi pour nos personnages dans mes pensées avec un petit sourire au coin. Je suis sadique, ne vous inquiétez pas. =P
Pour la vérité, les indices sont donnés mais on ne fait pas trop attention. Des sujets horribles, durs d’une certaine douceur dans ces endroits lugubres, meurtriers. Enfin tant qu’on peut parler de douceur. Personnellement, je n’aimerai pas être dans cette tour et voir les difficultés prévues dedans. C’est cruel. Monstrueux. Mais tellement entraînant. Dire je ne peux pas spoiler, ça gâcherait l’histoire royalement. COMPLÈTEMENT en plus !
Je suis passée par toute sorte d’émotions. Les larmes me sont montées aux yeux.

Jessica est fragile et puissante en même temps. Quelque chose me dérangeait pendant ma lecture avec elle jusqu’à BIM. Je n’en dis pas plus. =P Elle est un peu unique et attachante à sa manière. Je me suis attachée à ces protagonistes. Les autres personnages nous touchent aussi même un à la fin, alors que je ne l’aimais pas trop. Youps.

Ce roman change de ce que j’ai lu. C’est tellement original. J’aurais aimé qu’il soit plus long pour approfondir des points ou en développer. Néanmoins on avance vite. Il y a juste ce qu’il faut pour comprendre. La façon comment est construit le roman et son histoire m’ont plu et bien trouvé. C’est un roman court donc on ne peut pas tout mettre.
C’est prenant, j’avais une envie de révolte même à la fin en sachant ce qu’on nous dévoile. Pour moi c’est horrible quoi qu’en pense. =P


Si un jour ce que Cécile Duquenne écrit, existe, je me demande comment sera le monde. Et vous, quel choix vous ferez ? Vengeance ? Délivrance ? Les deux ? Que sais-je encore ! La Tour vous attrapera dans ces filets. Enfin peut être. ;) =)


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy