La Passe-Miroir, Livre 2 - Les Disparus du Clairdelune de Christelle Dabos


Editions : Gallimard Jeunesse
Collection : Grand format littérature/Romans Ado
Auteur : Christelle Dabos
Couverture : Laurent Gapaillard
Parution : 29 Octobre 2015

Coup de cœur ♥ !

Résumé :
Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l'entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d'une redoutable vérité. 


Mon avis : 
Merci à Babelio et aux éditions Gallimard Jeunesse! Coup de ♥ pour ce tome ! *-*
Nous reprenons notre lecture là où on avait laissé Ophélie, elle doit faire son entrée et se présenter. Puis, des petites disparitions de certains aristocrates vont perturber tout ce monde et pas que…
Dès les premières lignes, je me régale ! Le charme de la moitié du tome 1 est revenu dès le début de ce tome.
Après cette mise en place de l’histoire, laissons place au vif du sujet. On va creuser un peu plus. C’est génial !! *-*


Ophélie est devenue audacieuse, qu’est-ce que j’aime ça. J’en pouvais plus de rire, j’adooooore cette héroïne ! Les situations sont cocasses sans l’être et c’est tout simplement superbe. =D C’est fou, elle évolue encore et s’affirme encore plus. Bi ! =D
Thorn me rappelle un peu le lapin d’Alice au pays des merveilles avec sa montre. C’est la seule ressemblance mais j’ai eu ce tilt dans ma tête. =P Je l'ai insulté beaucoup surtout sur un passage. Mais j'adooore sa relation avec Ophélie, c’est électrisant. Ils jouent à un jeu.  On n'a pas fini de s'amuser avec eux. Il m’a quelque peu surpris et je suis extrêmement ravie d’ailleurs.
Archibald, j’adore celui-là ! Il me fait rire. =P On apprend plus sur d’autres personnages et on voit leur détermination et  leur évolution également. J’ai été assez surprise et contente car sinon je crois que j’aurais fait un meurtre pour certains. =P

Que dire de ce volet et de cette saga ? Ce deuxième tome est tout simplement fabuleux, rageant, prenant et il nous emporte de la première phrase au dernier mot.  J’ai absolument adoré comment l’auteur nous dévoile certaines choses. Je ne sais pas, je suis passée par un peu toutes sortes d'émotions. A part rigoler (beaucoup, beaucoup d’ailleurs même dans les situations pas très cocasses hé hé) il y a un humour dedans (BA BA !), donc j’ai aussi grimacé et mes yeux se sont écarquillés plusieurs fois en lisant. Je n’en revenais pas. En plus, nous sommes tellement dans le roman que je voulais protéger Ophélie de tout ce qu’il se passe.  L’histoire avance doucement sans qu’on s’en rende compte. Je retenais plusieurs fois mon souffle et je n’arrêtais pas de crier à chaque chapitre, à chaque révélation et certaines m’ont fait rater un battement. Il y a certaines choses que j’avais devinées mais la plupart j’étais ébahie en avançant. Mes yeux brillaient entre sourire et larmes.
Oh punaise ! en plus on commence à savoir des éléments sur cet univers qui a éclaté en éclat. Oui, oui, bonjour la rime… ou pas. =P La lumière est parvenue à l’étage dans mon cerveau. Hé hé ! Les questions s’accumulent et le mystère ou plutôt les mystères prend-prennent de l’ampleur. Christelle Dabos a réussi à approfondir tout en gardant encore le mystère jusqu’à la dernier page où j’ai eu un choc inconsciemment. Oui oui, j’avais deviné une partie et mon cerveau a eu une décharge électrique en lisant la dernière page. Que j’ai HATE HATE HATE d’avoir la suite !!! BOUUUYA !
Je crois que j’ai jamais autant dit des « Oh MAILLE MAILLE », de toute ma vie et surtout pendant une lecture. Les rebondissements s’enchaînent et les retournements de situations se dévorent. Un énorme BOOM dans l’histoire. C’est un peu comme si on tapait dans une fourmilière et que les fourmis sortent car elles étaient cachées. C’est un peu pareil ici, on tape quelque part et il y a quelque chose qui se bouge dans les coulisses.  C’est un tome SURPRENANT et PRENANT. On n’a pas envie de le lâcher et les personnages nous surprennent tout autant.
OH mes dieux, ces révélations, ces retournements de situations et je me répète. Tout ça à foison, ça ne s’arrête pas.

On se surprend de pages en pages. On peut deviner certaines choses mais BOOM on se fait aussi avoir. 
Christelle Dabos a créé un univers fantastique. Notre monde s'est brisé en plusieurs morceaux et nous découvrons cette « touche mythologique » qui se confirme fatalement tout en aillant sa part de mystère enfin grosse part d’énigmes. On ne sait pas trop ce qu’est cet univers car il nous tient en haleine de plus en plus quand on commence à découvrir un bout.
Je suis complètement folle de ce monde. Je cherche les indices et les sentences tombent sans qu'on tombe dans un puits.  On continue notre lecture pour découvrir la vérité. C'est sans compter sur une petite enquête qui se déroule dans ce second volet. Tout s'affirme,  certaines choses se dévoilent et on sent qu'il n'y a pas tout. On se pose énormément de questions.


Coup de cœur pour ce deuxième tome et ces personnages haut en couleur, un univers unique et diversifié ! Les intrigues se défilent, se résolvent ou non et j’ai dit que l'univers est vraiment fabuleux ?! *-*



Commentaires

  1. Ta chronique est très intéressante ! J'ai beaucoup aimé le deuxième tome, et je l'ai même préféré et j'aime beaucoup Archibald :) Moi aussi j'ai fais ma chronique : http://journalacoeurouvert.blogspot.fr/2016/04/la-passe-miroir-t2-les-disparus-du_87.html

    Bisous, Mélanie

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy