Ne me lâche pas de Lil Evans


Editions : La Plume et le Parchemin
Collection : Boite de Pandore
Auteur : Lil Evans
Couverture : Phoenix Art (Dénys K.)
Parution : 19 Août 2015


Résumé :

Elle l’envoûte. Il la protège.Louka va la rencontrer sur son territoire. Elle, cette jeune femme perdue et brisée qui réveille sa bestialité. Alors qu’il devrait la tuer, ses instincts de loup le poussent à la protéger, envers et contre tout.Mais dans ce monde où les Métamorphes sont enfin libres de vivre, certaines personnes se révèlent être encore pire que des cauchemars. Leur violence n’aura d’égal que leur haine pour tout ce qui touche au surnaturel. Des événements tragiques forceront alors un Louka dévasté à prendre son destin en main. Il fera tout pour sauver la femme qu’il aime avant qu’il ne soit trop tard.



Mon avis :
L’histoire est différente de ce que j’ai lu dans le genre « romance ».
J’ai aimé sans aimer, je pense, pour moi, il manque quelque chose dans l’histoire. Je ne trouve pas exactement. J’ai aimé découvrir cette meute, la meute de Louka  (j’adoooore le prénom), son passé et cet univers.
Je suis mitigée peut-être parce que j’ai lu ce livre dans une mauvaise période. J’ai bien aimé suivre les personnages, même si je me suis plus attachée au personnage féminin principal qu’à Louka.
Elle, est, au début, une chose, je dirais. On le comprend très vite. Ne pas mettre un prénom, la met en objet et non en être vivant, lui donne une importance minime et c’est assez surprenant quand j’ai débuté le livre. C’est comme si elle n’avait pas de reconnaissance, une existence. Comment Elle rentre en scène m’a interpellé et change vraiment  d’autres romans. Quand on va la suivre dans son point de vue, on va avoir souvent le sourire et le cœur serré, on a envie de lui dire que ce n’est pas bien ce qu’elle a vécu mais on a peur de lui faire mal. Elle est adorable, quand elle va apprendre la vie, s’émerveiller devant les petites choses qui nous entourent, nous sourions face à ces scènes.

Les personnages sont assez approfondis enfin les deux principaux, Elle et Louka. Lui, mâle, chef, Alpha avec un tempérament qui sait maîtriser, enfin par moment. =P Elle, innocente, battue, brisée, perdue tout en étant forte, courageuse, goûte au plaisir de la vie, aime découvrir, apprendre. Elle est mignonne quand elle ne sait pas, ça me faisait sourire malgré la situation je veux dire le pourquoi elle ne sait pas. Elle a cette touche de douceur par rapport à lui. Il est à fleur de peau mais il sait se brider même si il redécouvre un plaisir enfoui depuis tant d’années.
Les protagonistes secondaires sont importants. Ils apportent au couple. On a plus ou moins des affinités avec eux. Je me suis attachée particulièrement à Sixitine qui j’espère aura un tome un jour sinon je serai déçue. =P

C’est beaucoup plus loin qu’une romance, c’est plus profond car derrière « l’amour », la joie de la voir vivre, il y a une ombre, les gens qui n’aiment pas la différence. C’est un sujet fort car je ne m’y attendais pas en lisant le résumé.
L’histoire est bien. Ce n’est pas original mais on ne s’y attend pas et la romance est différente par rapport à  d’autres. Le sujet traite de la « maltraitance »,  du « racisme » et de la différence. Il y a plusieurs points de vue, on voit ailleurs, on voit les pensées d’autrui. Sur certains passages, je tirais une sacrée grimace car j’attendais le coup fatal. On suit principalement Elle et Louka même la plupart du temps mais aller autre part, nous ouvre une autre façon de voir et d’apprendre sur d’autres personnes. Des moments m'ont donné la boule au ventre, la peur de découvrir la vérité. Ce sont des sujets sensibles abordés avec brio même si il y a une scène, ou une manière que j’ai trouvé illogique dans mon cerveau. Mais c’est le jeu ma pauvre Lucette ! =P Conclusion de ce passage illogique : les humains sont idiots. Oui, ui ! 
La voir Elle heureuse, découvrir pleinement la vie ou encore s’émerveiller devant un papillon, derrière tout ça se cache une ombre qui plane tout au long du roman, et on cogite, on cogite pour savoir exactement ce que c’est. On imagine tout mais après faut trouver la porte exact ! Hé hé !

C’est brutal et doux à la fois. Le côté psychologique est important, ça aide à comprendre. L’écriture étant fluide et surtout avec beaucoup de synonymes, des mots choisis avec soin, principalement du côté d’Elle, contribuent à cerner les personnages.
La romance est douce, un ancrage, une aide pour les personnages principaux de façon différente. Comme je disais, j’ai aimé sans aimer et quelque chose m’a poussé à continuer, une partie sombre de l’histoire et aussi comment Elle va « s’ouvrir » au monde. Autour de la romance, il y a du « suspense », une peur qui monte au fur et à mesure et des fois je l’avais oublié dans des passages doux, tendre. Cette peur grandissait au fil des pages et mon cœur tambourinait dans ma poitrine et je criais : « Allez ! Plus vite ! Pitié !  ».  Je n’osais même pas imaginer.  Ça donne une autre ambiance au roman. Le côté romance et le côté suspense sont bien dosés.

C’est malgré tout une bonne romance avec des sujets forts, très bien traités. Elle m’a fait passer le temps, et l’écriture est agréable et fluide de Lil Evans. =)

Merci aux éditions la Plume et le Parchemin d’avoir permis de donner mon avis.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy