Black OPS, T1 - Impitoyable de Cindy Gerard


Editions : J'ai Lu pour Elle 
Collection : Romantic Suspense
Auteur : Cindy Gerard
Parution : 16 Janvier 2013


Résumé :
Seules deux choses pouvaient amener la journaliste Jenna McMillan à revenir à Buenos Aires malgré son passé douloureux : l’interview exceptionnelle d’un mystérieux multimillionnaire, et le souvenir de Gabriel Jones, un mercenaire sombre et dangereux qui l’attire autant qu’il la méprise. Un bombardement au Congrès National les réunit, mais très vite, le doute s’installe : et si cette rencontre surprise n’était pas le fruit du hasard mais une manœuvre politique ?


Mon avis :
Punaise, dès le départ, ça ne va pas de main morte. C’est triste et j’ai pleuré alors que je ne connais pas encore trop les personnages. Brrrrr

Je ressors mitigée de ma lecture en raison de certaines choses. C’est Jenna McMillan en fait. C’est toujours les héroïnes. x) Et le passé trop mis en avant de Gabriel, le héros. En Argentine, il s’est passée une chose terrible et Jenna n’est plus à l’aise, elle se remet en question et doute. Vu les événements, c’est vraiment compréhensible. Je peux vous dire que c’est horrible. Des mots choisis et pourtant simple ont enflé mon imagination et beuuuurk ! Des mois plus tard, Jenna accepte d’aller interview Emilio Maxim et qui est responsable de sa sécurité ? Devinez ! Gabriel Jones et son équipe. Ah Ah Ah ! *-*

L’histoire est bien en elle-même. Assez d’action, beaucoup de suspense. Est-ce qu’ils vont s’en sortir ?
Mais le truc qui m’a gâché l’histoire est le passé de Gabriel. Il est vraiment mis en avant, je peux le comprendre car ça aide à le déchiffrer mais ça m’a gâché la relation qui l’a avec Jenna. Esprit torturé, il est plus capable d’aimé car il se sent coupable de la mort d’Angelina, la femme qui l’a aimée et perdue. C’est important de comprendre certains événements du passé pour l’aider à aller de l’avant mais, je ne sais pas, mon côté romantique a raté le coup. En plus Jenna, m’a fait rire au début puis gonflé jusqu’à la fin, peut-être un peu moins à la fin mais voilà. « Oui je suis bien pour toi ! », c’était bien tenté mais encore raté avec moi. Elle est courageuse quand même, c’est une combattante mais son personnage n’est pas assez approfondie psychologiquement. Ça va trop vite à des moments puis elle tient à l’amour qu’elle porte à Jones. Elle va l’aider. Ils vont s’aider mutuellement mais quelque chose m’a vraiment gêné et je n’arrive pas à mettre le doigt dessus. = / Je venais des fois à regretter qu’Angelina soit morte tellement ce personnage pourtant pas présente, est important. Un fantôme derrière les personnages… Je voulais quand même que miss casse bonbon Jenna et monsieur dur à cuir Gabriel soient ensemble, hein ! =P

Pour l’histoire, j’ai plutôt bien aimé. Ils se sont retrouvés en Argentine et vont apprendre que c’est peut être un coup monté. Pourquoi ? Qui ? Le point de vue d’autres personnages peut aider mais nous fait réfléchir et douter sur l’histoire. Qui veut à la vie de qui ? Ça touche au nazisme, et rien qu’à lire ce nom, plein de vilaine chose se passe dans ma tête. Il se demande comment Maxim est en lien avec le centre qu’ils ont démoli quelques mois plus tôt ? Quand on fait défiler les pages, ça devient de plus en plus sombre. J’étais dedans grâce aux péripéties, on va de surprises en surprises, il y a des retournements de situations mais également des éléments qu’on peut deviner. Il y quand même des petits mystères tout le long du roman qui rajoutent une atmosphère pesante car on est brouillé. On n’a pas vraiment le temps de souffler à un moment donné. Je continuais le livre pour savoir si il allait s’en sortir quand ce n’est l’envie qui me manquait de gifler Jenna. =P Hé hé hé !


Même si le début est triste, les personnages attachants, dont l’une m’a énervé, l’histoire est haletante et prend aux tripes. Je donne une chance à cette saga. Comme ce n’est pas les mêmes protagonistes, je lirai la suite ! =D

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy