Spice & Wolf, Tome 2 de Isune Hasekura


Editions : Ofelbe 
Auteur : Isuna Hasekura
Couverture/illustrations : Jyuu Ayakura
Parution : 24 Septembre 2015

Résumé :
Holo est une louve, déesse de la moisson, qui peut prendre l’apparence d’une jeune fille. Décidée à rejoindre ses terres natales, elle demande à Lawrence
Kraft, un énigmatique marchand itinérant, de l’y conduire. Après avoir échappé de peu à la ruine Lawrence, toujours accompagné de Holo, quitte
la ville de Rubin Heigen et se dirige vers le nord, à la recherche d’informations sur le village natal de la Louve sage. En chemin, ils rencontrent Amati, un jeune marchand
qui succombe au charme de Holo, tandis que Lawrence se lance une nouvelle fois dans un pari audacieux. S’apercevra-t-il à temps qu’il risque de perdre bien plus que de l’argent ?



Mon avis :
Vous vous souvenez de ces détails sur le commerce qui font perdre la tête, ce début de relation entre Lawrence et Holo et cette peur qui est montée dans le tome précédent ? Beh là, c’est la suite des événements, quelques jours sont passés et fidèle à cette saga c’est « calme » puisqu’ils sont sur la route pour aller plus au Nord où ils vont s’arrêter dans une ville. On ne peut pas s’empêcher de penser à « CATASTROPHE EN VUE » ! =P

On sent qu’après ce qu’il s’est passé, leur relation a évolué. Ils sont plus tranquilles ensemble dès les premières pages.
Holo toujours aussi taquine, elle est enfantine et adulte à la fois. C’est agréable, elle pouvait m’exaspérer dans le précédent mais je trouve qu’elle s’est améliorée. Ou bien je l’ai accepté telle qu’elle était. Hé Hé Hé =P
Lawrence est toujours un marchand et il apprend de ses erreurs. Il va prendre conscience de certaines choses et il mûrît.
Il y a toujours ce jeu lors de leur conversation. Ils ne s’arrêtent pas. Ça va bouger de ce côté-là et j’ai apprécié cette petit poussée, ce « rentre dedans ».  Indirectement Holo va créer des situations cocasses. Des passages où on s’interroge de la suite des événements et adoucis l’atmosphère sérieuse du commerce. Ce dernier est toujours présent mais moins mis en avant que le précédent tome.

Les descriptions sont très justes. On imagine très bien et on voyage en même temps qu’eux. J’étais subjuguée par les paysages. Le choix des mots est important dans leur dialogue mais la parole s’emporte parfois.  C’est assez drôle, on a souvent le sourire en coin.
Pour ce monde, on rentre un peu plus à l’intérieur. Il ne faut pas oublier qu’on est dans le  Moyen Age, tout ce qui est différent est un démon donc ça créé des tensions. On s’approche du « passé » d’Holo. J’étais vraiment contente d’avancer dans ce côté de l’histoire même si il y a encore des blancs. =D

J’ai passé un agréable moment avec ce tome. J’ai bien mieux aimé que le premier. C’est vrai que le tome 1 était beaucoup technique et comme on rentrait dans l’histoire, j’étais complètement perdue.
Comme c’est toujours deux tomes japonais réunis dans un seul livre en version française, celui-ci est séparé en deux parties. La première va traiter sur la confiance entre nos deux protagonistes préférés et la seconde plus sur les croyances, la différence et les conséquences. (=
Encore un bon tome où les liens qui unissent Lawrence et Hollo s’affirment. Avec leur relation renforcée, ils se connaissent mieux mais ne peuvent pas s’arrêter de se taquiner. Je souriais assez souvent. J’avais également peur pour eux. Je me demandais comment ils allaient s’en sortir. La partie 1 a fait morfler mon petit cœur même si je savais pertinemment la suite sur une chose précise. La partie 2 un peu moins pour eux mais plus pour les autres.
C’est toujours un plaisir de lire Lawrence qui fait des affaires et les taquineries d’Holo, elle-même adepte des « jeux » manipulateurs. =D Voir Lawrence dans la tourmente est assez drôle, n’empêche.
Plus on avance, plus ça devient ambiguë entre les deux. Est-ce qu’ils vont franchir le pas ? Vous savez le bisou. *-* Une question que je me posais sans cesse. Holo est coquine et son côté joueur prend souvent le dessus, quand à Lawrence, lui, cède de plus en plus. C’est assez marrant. Qui arriverait à tenir tête à la Louve Sage ? Mais il a compris quelque chose d’important.

Dans la première partie, nos héros prennent conscience des sentiments l’un envers l’autre mais avec toujours autant d’ambiguïté en faisant des choix. Je n’en dis pas plus. Pour la deuxième partie, une fois certaines connaissances, ils vont avancer dans leur voyage mais les rencontres dans un village vont les pousser à réfléchir. Leur relation est toujours mis à mal mais de moins en moins. Je suis vraiment ravie que ça avance. Leur lien est vraiment un plus dans le roman et ça se confirme avec ce nouveau volet.
J’aime encore/toujours autant les illustrations à l’intérieur. Grâce à elle, on peut avoir une tête sur certains protagonistes rencontrés et d’imaginer certaines scènes. 
Je lirai la suite avec plaisir ! *-*


Merci aux éditions Ofelbe pour ce partenariat ! =D

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy