Les frères Ténébreux, T1 - Le secret de la duchesse de Courtney Milan


Editions : Milady Romance
Collection : Historique
Auteur : Courtney Milan
Couverture : © Shutterstock
Parution : 30 Avril 2015


Coup de



Résumé :
Quand l'amour est un jeu de stratégie.

Désirant échapper à un passé scandaleux, Minerva Lane, jeune femme discrète, se réfugie dans une petite bourgade sans histoire. Mais lorsque le séduisant et perspicace duc de Clermont s'installe dans le voisinage, Minnie devine qu'il est plus que ce qu'il semble être. Intrigué par la jeune femme, il se doute que de lourds secrets se cachent derrière son attitude énigmatique et il est bien décidé à les découvrir au risque de dévoiler les siens. Mais cette fois, il ne sera peut-être pas de taille face à un tel adversaire...



Mon avis :
Je découvre l'auteur et j’avais un peu peur de lire le roman. Je ne sais pas pourquoi mais c’est ainsi. C’est un coup de cœur et sincèrement je ne m’y attendais pas.

L'héroïne est réelle, elle peut être madame tout le monde et j'apprécie beaucoup. Minerva (Minnie) Lane est une jeune femme qui cache un lourd secret. Un soir, elle va faire la rencontre de Roger mais pas dans les règles de l’art. On va l’accuser de quelque chose et une bataille entre les deux principaux protagonistes commence. :D Une intrigue dans l’humour, l’intelligence, la passion et le secret. Tous ces mots peuvent porter à confusion. Youps ! :P

Un mystère plane même plusieurs dès le départ.  Ça donne un petit côté suspense, je dirais même thriller sans le côté cadavre. Je ne sais pas j'ai eu cette impression. Il y a un rythme soutenu, avec des moments de tendresse, des joutes verbales discrètes enchantées, des réflexions, et ça ne perd pas la cadence. Néanmoins l’ombre des secrets est au-dessus. Elle pèse un peu sur les protagonistes. Ces personnages sont travaillés, c’est psychologique à certains moments, d’où la lourdeur de l’atmosphère un peu.

Minnie est elle-même dans ses pensées avec sa coquille mais surtout le brouillard autour d'elle. On peut voir à travers elle. Elle est intelligente, mal dans sa peau car elle ne peut être elle-même avec autrui. Mais surtout les secrets qu'elle cache donnent un peu, un effet mystérieux et elle mène la danse. C'est vraiment marquant car la plupart du temps ce sont les deux personnages.  Elle est aussi naturelle et pleine de surprise comme lui..
Lui, le Duc de Clermont, Roger est aussi un homme qui a mal dans sa peau.  Ils sont tous pareils : espoir, désespoir, espoir perdu... Il est surpris, intrigué, sûr de lui et en même temps pas du tout. Il hésite, et un peu révolutionnaire. Il essaye de racheter des fautes, qu’il n’a pas commises. Son enfance est un désastre.
Ils font bien la paire. Ils ont mignon ensemble, se cherchent et essayent de se trouver, de fondre la carapace l’un de l’autre mais chacun à peur. Ils doutent et à vous de le découvrir !
Les autres personnages sont tout autant importants. On rigole avec les frères Ténébreux dont Sebastian et Oliver. Il y a Violet, une jeune comtesse qui est assez libre pour l’époque je dirais. Puis,  Lydia qui est surprenante car au premier abord, je ne savais pas quoi penser d’elle…

Le contexte historique est bien présent. La petite note de l’auteur à la fin permet nous éclairer sur des points de l’époque qu’elle a évoqué dans le récit.

Le roman tourne autour de la romance qui avance sûrement et doucement. Les secrets tiennent dans la lecture, nous poussent à tourner les pages,  c'est donné au compte-goutte et encore des fois c'est très vague. On se pose des questions et encore, l'auteur rajoute d'autres petits plus, des zones d'ombres. Courtney Milan nous donne des réponses mais ce n'est toujours pas assez. Des retournements de situations, la romance a son lot de péripéties, de hauts de bas, les montagnes russes, ça chute, chute puis s'épanouit. Oui j'ai beaucoup, beaucoup aimé ce roman. Des moments délicats car le romantique même si il est là, il y a la vérité. Ce n’est pas une version romancée plus, plus. C’est vers la réalité si je puis dire.  
La souffrance qui se montre, qui se dégage est tellement belle, logique et j’avais envie d’étrangler les protagonistes mais l’auteur a su bien tourné les choses. Elle a soigné le côté psychologique car ce n’est pas bâclé.
J’ai fini le roman avec le sourire. (:


J’attends impatiemment la suite !! En attendant, je vais lire le tome 0.5 ! *-* 




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy