La Conspiration, tome 1 de Maggie Hall


Editions : Robert Laffont
Collection : R
Auteur : Maggie Hall
Parution : 4 Juin 2015 


Résumé :
Une énigme millénaire.
Des indices aux quatre coins du globe.
Une destinée extraordinaire.

Ils ont le pouvoir de faire fermer Prada pour une session shopping privée. Mais aussi celui de déclencher une nouvelle guerre mondiale. C'est cette incroyable famille qu'Avery West se découvre à dix-sept ans.
Ses membres appartiennent à une redoutable société secrète, le Cercle, qui voit en Avery la clé d'une prophétie millénaire. Écartelée entre des factions rivales, Avery va devoir lever le voile sur l'énigme de ses origines.
Accompagnée de deux garçons du Cercle, le beau Stellan à l'humeur changeante et le ténébreux Jack, elle se lance dans une quête qui va la mener du musée du Louvre aux bazars d'Istanbul.
Au coeur de la conspiration, Avery va devoir choisir entre sa liberté et sa famille, mais aussi entre le garçon qui pourrait l'aider à sauver l'humanité et celui qui fait battre son coeur.

Le premier tome d'une trilogie best-seller aux États-Unis, à la croisée de La Sélection et du Da Vinci Code !



Mon avis :
Avant de le prendre, j’ai lu deux résumés de quatrième de couverture. Une qui dévoilait pour mettre l’eau à la bouche et l’autre qui dévoilait un peu beaucoup. Je n’ai pas lu le livre avant et après réflexions, il y a des choses qu’on aimerait découvrir nous-mêmes, même si c’est dit au début.

Aloors, je ne sais pas vraiment quoi dire de ce livre. J’ai aimé sans aimer. L’héroïne, Avery, est un brin « folle », oh mais au bout d’un moment elle le reconnait. Du coup ça m’a soulagé. Elle est tellement seule, désespérée de retrouver sa famille paternelle, qu’elle ne voit pas les conséquences mais ça va entraîner des événements où elle va partir à l’aventure. Petit « a » quand même car pendant que je lisais le livre, il y a quelque chose qui me dérangeait. Peut-être pas assez approfondie ? Ou la mentalité adolescente m’énervait ? Ou son « histoire d’amour » m’énervait ? « OOh qu’il est beau ! » --‘ No comment. Des fois ça passe mais là ça casse avec moi.
Pour un premier tome, les bases sont posées avec plusieurs bouts/morceaux qui font qu’on veut savoir la suite. Personnellement, j’ai trouvé l’histoire classique dans ce premier volet : parent « caché », groupe secret qui contrôle le monde, personnalité publique… petite histoire d’amour… :P des mystères à travers le monde. Beh oui, on va visiter quelques villes pour découvrir l’énigme qui dure depuis des millénaires. Ce que j’ai aimé c’est que l’auteur s’est servi de l’Histoire pour son récit. De Roi à Empereur en passant par des philosophes entre autres, contribuent malgré eux à La Conspiration où Maggie Hall revisite une légende assez connue. Et oui ce mythe qui fait rêver s’est forgé au fil des siècles. J’avoue c’est quelque chose qui m’éclate. x) Pour ma part, je l’avais déjà entendu.
C’est le point de vue d’Avery qu’on a. Jack et Stellan vont l’aider dans cette quête. Deux garçons charmants avec leur caractère de cochon respectif. Ils sont assez marrants. :P Je n’ai pas de préférence entre les deux, ils sont chacun unique mais si dans la suite un triangle apparait, je dis au revoir à cette saga. Ne peux vraiment pas pour le coup. :D
En lisant, il y a des passages où j’avais le cœur qui battait à la chamade en même temps que nos héros. Je courais avec eux, j’enquêtais, analysais avec eux et peur aussi car c’est assez « effrayant ». Pour ce côté-là, j’étais dans l’histoire.
J’ai été étonné quand des jeunes sont des gardes du corps ce qui signifie « tueur », hein ! Oui ! Oui ! :P Un monde à part qu’on découvre qui se cache au commun des mortels. L’idée est vraiment intéressante, comme je disais, j’aime cette histoire de fond mais j’aurai aimé l’avoir un peu plus approfondie et la romance, un peu moins « gnian gnian ». Fin’ pour moi cette dernière est assez rapide/bizarre dans le monde réalité.
L’auteur a fait des recherches pour combler son roman et mmmh que j’aime ! *-* Je sentais que je vagabondais dans les villes qu’elle décrivait et je visualisais ces villes historiques.

Je pense que pendant un temps je vais éviter des Young Adult mais je ne peux pas savoir avant d’ouvrir comment s’est écrit et ni la mentalité des adolescents. Je lirai la suite car j’ai envie d’avoir le mot fin de cette saga même si je ressors mitigée sur ce tome 1. C’est le côté romance en lisant qui m’a dérangé. L’écriture ! La description ! Mais naaaan ! Haaaaaa ! Au secours ! Next !

Ah oui, malheureusement pour le roman, quand je lisais, ma voix dans ma tête prenait un air à l’eau de rose et pour le coup je n’arrêtais pas de rigoler toute seule. Youps. :P

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy