Widdershins T2 - Le pacte du mensonge d'Ari Marmell


Editions : Lumen
Collection : /
Auteur : Ari Marmell
Couverture : Paolo Barbieri
Parution : 6 Novembre 2014

Résumé :
Widdershins est devenue une légende parmi les siens. La voleuse intrépide aux capacités physiques qui frôlent le miracle est la tête brûlée de la guilde, la plus audacieuse de tous. Mais beaucoup la blâment pour les étranges événements qui ont secoué la cité et une ombre descend, toujours plus menaçante, sur Davillon : le nouvel évêque de la ville manigance, un mystérieux aristocrate semble suivre Widdershins partout où elle va, et une créature à glacer le sang hante les rues la nuit... Toujours accompagnée d'Olgun, le dieu mineur qui met tout son pouvoir à son service, la jeune aristocrate devenue voleuse va devoir affronter le danger imminent qui menace les siens, tout en tentant d'échapper à la Garde de Davillon, où elle a pourtant quelques alliés inattendus. Widdershins est de retour... 
Sous la plume aiguisée d'Ari Marmell, retrouvez les aventures de la plus téméraire des voleuses !



Mon avis :
Widdershins le titre peut prêter à confusion surtout dans ce tome 2. Widdershins est bien l’héroïne mais nous voyons aussi d’autres personnages. Ce qui se passe à Davillon. Voleuse a ces temps perdus et /!\ SPOIL /!\ tavernière, même si sur ce dernier point ce n’est pas son fort. /!\ Fin SPOIL /!\ 
Six mois après les événements tragiques du premier tome, la ville et ses habitants continuent de vivre malgré que Davillon ait perdu de sa grandeur. Six mois de tranquillité qui vont être bouleversés en une semaine. Ce n’est pas de chance ! :P Un mal étrange, une sorte de démon effraie les habitants lors de la nuit tombée. Les meurtres arrivent et sont sanglants, violents, terrifiants et sans scrupule. Le jeu du pouvoir est toujours présent, la magouille et la manigance règnent en maitre. 
Notre cher Olgur est toujours présent ! J’aime bien cet aspect de ce Dieu. Son « compagnon », « partenaire », ils forment une bonne équipe. 

On sait ce qui se passe avec les autres points de vues mais pas assez. On se pose des questions et j’ai préféré ce deuxième tome par rapport au premier. Je souriais, rigolais sur certaines situations cocasses. Malgré la tragédie, Widdershins met toujours de l’humour et ouvre sa bouche. Ça fait du bien dans certains contextes. Il y a des scènes que j’imaginais entre elle et ses compagnons d’aventure. Mettre un visuel sur certaines donne un plus et bien sûr, j’étais pliée en deux. 

Il peut avoir des moments joviaux mais avec ces meurtres il y en a qui nous serrent le cœur. Ce que je peux vous dire : Sortez les mouchoirs. Mes Dieux que c’est horrible. Pas mal de choses, j’avais la larme à l’œil. On dit que c’est un roman jeunesse, eh beh ça fait peur ! :p Avec le premier tome j’aurai dû être préparé mais c’est loupé.

L’histoire est prenante. Pour dire, je l’ai fini bien plus vite que le premier où j’avais du mal au début. Mais qu’est ce qui se passe dans cette ville ? J’ai bien aimé que certains secrets se fissurent. Une autre façon du pouvoir et complot sont abordés dans ce second tome. On tourne les pages pour savoir et pour comprendre. Ce tome est plus impressionnant. L’histoire est basique et complexe à la fois, et avance au fil des pages. Je dirais que ce tome est d’une certaine façon explosif/surprenant par ses événements inattendus.


L’écriture est toujours fluide. J’ai l’impression qu’on nous racontait une histoire. Je ne sais pas comment expliquer ça mais en lisant on dirait qu’on nous parlait et j’avais l’image dans ma tête qu’on me lisait le livre, qu’on me le racontait quoi ! :P 

Merci Lumen Editions pour m’avoir permis de lire ce livre ! (:

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy