[Manga] Le protectorat de l’ombrelle, une aventure d'Alexia Tarabotti T1 - Sans âme de Gail Carriger et Rem


Editions : Pika Graphics / Black Moon
Collection : Black Moon Graphics
Auteur : Gail Carigger et Rem
Illustrations : Rem
Parution : Mars 2014

Résumé :
Miss Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales. Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui ne lui avait même pas été présenté ! Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon – beau et compliqué, écossais et loup-garou – est envoyé par la reine Victoria pour démêler l’affaire. Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable. Mais que se trame-t-il réellement dans la bonne société londonienne ?


Avis :
Le protectorat de l’ombrelle est l’une de mes séries préférées et dès que j’ai vu qu’il y avait une version graphique, je n’ai pas hésité à l’acheter !

Sans âme est le premier tome de la saga. La version graphique est très bien réalisée et fidèle au livre. J’ai trouvé même que jusqu’à certains dialogues c’est resté identique.
J’ai beaucoup rigolé, certains passages sont assez drôle. C’est grâce aussi aux illustrations. La façon comment c’est dessiné est amusante. Certaines scènes du livre sont coupées  mais ça ne dérange pas trop dans la version graphique, ça reste fidèle.  Il y a toujours autant d’humour.
Je les imaginais tous un peu comme ça sauf Lord Maccon et le professeur Lyall.  Les loups-garous ont les oreilles pointues sous forme humaine, comme les elfes. Je ne me rappelle pas ce détail dans le roman. Alexia est censée être moins jolie.  En 1h je l’avais fini, ce n’est pas comme le livre où on passe plus longtemps dessus. ( :

Je vais parler un peu de l’histoire, bien que le résumé en parle bien. Alexia Tarabotti est une vieille fille. Au XIXe siècle, quand on a plus de 20 ans et célibataire, on est une vieille fille. Elle a du répondant et elle n’a pas d’âme. Une capacité qui va nous faire poser des questions jusqu’à la fin de la saga. Il y a des disparitions, des vampires, des loups-garous et Alexia ! Oui :P
Ce qui n’est pas dit, on s’attache aux personnages. Dans cette version, on n’a pas autant « d’émotions » que dans le livre, on en voit et on a peur un moment donné.  Comme je connais les livres, je savais déjà ce qui allait se passer.  Ce que je retiens, c’est qu’on rigole et finalement on peut avoir une « tête » sur des personnages.  

Les dessins sont supers bien fait. Il y a des pages en couleurs mais j’ai préféré en noir et blanc, c’est plus finalisé j’ai l’impression.  Rem a un bon coup de crayon.
Vraiment hâte d’avoir les suivants et de voir comment certains personnages vont être réalisés. Ça fait très longtemps que j’ai lu le premier tome, donc ça se peut que certaines choses, je les ai oubliées.


La série, Le protectorat de l’ombrelle, une aventure d’Alexia Tarabotti est complète en version roman. Il y a 5 tomes. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy