Kel T1 : Noir et Blanc d'Andréa Schwartz

 Rebelle Editions
 Collection : Chimères
 Auteur : Andréa Schwartz

Résumé : 
A l'aube de la Cinquième Ere, les Deux Empires sont une fois de plus au bord de la guerre. Shelun la Cheveux-Noirs a perdu toute sa famille dans un raid ennemi. Née femme dans un monde dominé par les hommes, elle n'hésite pas à transgresser les interdits et à se travestir pour accomplir sa vengeance. Or, la guerre est loin d'être la glorieuse aventure décrite dans les cantiques. Quant aux ennemis, ils ne sont peut-être pas tous les monstres qu'elle avait imaginés…







Avis :
Deux nations, les Kel’bai (cheveux noirs), Kel’yon (cheveux blancs) jadis réunies se font maintenant la guerre. La véritable cruauté de l’homme à travers la guerre.
Shelun, notre héroïne, s’enrôle dans l’armée en cachant que c’est une femme. Elle cache sa véritable identité car c’est un déshonneur d’être une femme dans l’armée Imperiale. Cela m'a fait penser à Mulan sur le coup. Sa famille a été massacrée cinq ans plus tôt par les Kel’yons. C’est un monde dominé par les hommes. J’ai l’impression qu’on peut se référencer à une Asie moyen âgeuse pour mieux s’imaginer les décors et les alentours ! (:
Dommage qu’il n’y ait pas plus de détail sur la hiérarchie de l’armée, on se perd facilement. 
On se prend vite d’affection pour Shelun et son aventure pour venger sa famille malgré son jeune âge. Nous rencontrons des personnages qui ont une sacré personnalité : Elyas, Evkin, Keldan et le fameux Sir Mordrain Aydred. Même son tuteur depuis 5 ans, Ieran a un petit quelque chose.
Guerre, propagande, préjugé, amour sont de bons ingrédients pour qu’on ait envie d’en savoir plus sur l’origine de cet univers, et sur ses personnages.
Shelun évolue au fil des pages, grâce aussi aux évènements qui lui arrivent. Elle est animée par cette vengeance, même si elle arrive à se détacher et avoir d’autres sentiments, mais ce besoin de combattre revient au galop.


Andréa Schwartz n’a pas besoin d’entrer dans les détails pour qu’on imagine bien les choses. Certains mots utilisés sont bien précis pour marquer les esprits. Une écriture agréable à lire. J’ai hâte de savoir comment tout va évoluer.  

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy